Détention directe ou mutualisée ?

Les risques liés au contexte financier actuel:

Dans le contexte actuel de crise financière, les deux risques les plus importants auxquels font face les investisseurs lorsqu’ils souhaitent investir dans l’or sont :

  • Le risque lié à l’intermédiation : c’est le risque que courent les investisseurs lorsqu’ils détiennent leur investissement à travers un intermédiaire et non directement en nom propre, ce qui les expose au risque de faillite de l’intermédiaire (défaut de contrepartie).
  • Le risque de non détention d’or physique réel et l’impossibilité de vérifier l’existence de l’or.

Concernant le risque d’intermédiation (counterparty risk en anglais) les deux faillites de MF Global et Sentinel Asset Management sont révélatrices : ces deux sociétés permettaient  à leurs clients de détenir de l’or sous forme de certificat ou d’or stocké en milieu bancaire. Mais dans les deux cas, les investisseurs n’étaient pas directement propriétaires de l’or et le détenait via MF Global et Sentinel Asset Management. Dans les deux cas, les investisseurs n’avaient pas d’accès direct à leur or et ne pouvaient vérifier leur or, ou le retirer rapidement. Ils étaient donc exposés au risque de défaut de contrepartie (ou d’intermédiation) et ont été victimes de la faillite de ces deux sociétés.

En investissant via GoldBroker, vous détenez directement votre or, sans intermédiation. Cette page a pour but d’expliquer les différences entre les solutions d’investissement proposant une détention directe ou une détention mutualisée d’or physique.

 

 

Sous quelle forme l’investisseur détient l’or ?

  • L’or mutualisé permet de détenir une part dans une barre d’or (généralement de 12,5 kg). L’or détenu n’est pas une quantité « finie » comme un lingot mais une part dans une barre.
  • La détention directe offre quant à elle, la propriété directe et complète d’une barre (généralement sous la forme d’un lingot ou lingotin adapté à la taille de l’investissement.)
  • L’investisseur détient donc soit une part dans une barre (or mutualisé) soit 100% d’un lingot ou lingotin.

 

Quels modes de détention pour le client ?

  • L’or mutualisé est par définition une solution qui permet de posséder de l’or avec plusieurs autres investisseurs (mutualisation). La barre est donc détenue par plusieurs investisseurs, chaque investisseur possédant une part, et non la barre.
  • La détention directe offre quant à elle, la propriété directe et complète d’une barre (généralement sous la forme d’un lingot ou lingotin adapté à la taille de l’investissement.)
  • La détention est donc mutualisée dans un cas alors qu’elle est directe (en nom propre) et à 100% dans l’autre.

 

Dans quel cas les partenaires de stockage connaissent ils l’identité des clients ?

Les sociétés proposant des solutions d’or mutualisé ou en détention directe ont établi des partenariats avec des sociétés indépendantes spécialisées dans le stockage sécurisé de métaux précieux, généralement hors du système bancaire

Le partenaire de stockage ne connaît que le numéro de client de l’investisseur et le numéro de série de la barre rattachée à ce numéro de client. Il ne connaît pas directement l’identité exacte de l’investisseur derrière chaque numéro de client. La société offrant la solution de stockage mutualisée possède un seul compte de stockage en son nom chez le partenaire de stockage et une multitude de sous comptes rattachés à son compte global pour chacun de ses clients. Le client investisseur n’a pas un compte ouvert en nom propre chez le partenaire de stockage, c’est l’émetteur de la solution d’or mutualisé qui stocke au nom des clients.

Le partenaire de stockage dans la mesure ou il délivre lui même un certificat de stockage mentionnant l’identité exacte du client, le numéro de série des barres, et ou un compte de stockage est directement ouvert au nom du client, connaît exactement l’identité de chaque client et sait précisément que telle barre numérotée appartient à tel client. Dans ce cas précis, la société proposant la détention d’or directe et le partenaire de stockage connaissent tous les deux l’identité du client et le numéro des barres qu’il possède.

Dans un cas (détention directe) le partenaire de stockage connaît l’identité exacte du client (nom, prénom) dans l’autre, le partenaire de stockage possède une liste de numéros de clients (or mutualisé), mais ne connaît pas directement l’identité des clients sans recours à la société proposant l’or mutualisé, et ne gère qu’un compte de stockage global au nom de la société offrant la solution d’or mutualisé.

 

les certificats de stockage

Lorsque l’on possède de l’or mutualisé, les certificats de stockage sont émis sous la forme d’une liste comprenant tous les numéros de clients ainsi que la liste des barres numérotées. Ce certificat est émis par le partenaire de stockage, il est global et non personnalisé.

Une solution de détention directe offre elle un certificat de stockage unique pour chacun des clients. Le certificat est émis directement par le partenaire de stockage, il est unique, remis à chacun des clients et mentionne précisément les nom et prénom du client ainsi que le numéro de série des barres qu’il possède.

Dans un cas, le certificat de stockage est global et non individualisé, dans l’autre il est unique, personnalisé et comprend l’identité exacte du client et le numéro de série des barres qu’il possède, ce qui constitue un titre de propriété en nom propre.

Vérification, accès et retrait

il est généralement plus difficile, voire impossible, d’aller vérifier (de toucher) son stock d’or. Le but des sociétés offrant de l’or mutualisé n’est pas de permettre l’accès aux stocks, ni de permettre au client de retirer/prendre possession de son or physique sans pénalités de retrait élevées.

L’accès aux coffres est garantie. Le partenaire de stockage connaît l’identité exacte de l’investisseur et le numéro de série de ses barres puisqu’un compte de stockage propre a été ouvert au nom du client. Le partenaire de stockage est donc légalement dans l’obligation d’autoriser le client à accéder à son stock d’or, et ce, même sans présence d’un employé de la société offrant la solution d’investissement. Le retrait et prise de possession physique de son stock d’or par le client est légalement autorisé (sans aucune pénalité) vu que le client est propriétaire d’une quantité « finie » de lingots/lingotins.

Différence au niveau des coûts

La détention d’or sous forme mutualisée est moins couteuse que la détention directe en nom propre. Cela s’explique par des charges supplémentaires propres à la détention directe d’or en nom propre.

On peut citer par exemple des charges supplémentaires liées à la livraison sécurisée des lingots et lingotins aux coffres sécurisés pour chacun des clients. Des frais de manutention appliqués non pas à une seule barre de 12,5kg (or mutualisé) mais à chaque stock d’or livré pour le compte du client dans les coffres sécurisés. Des frais liés à l’ouverture d’un compte de stockage au nom propre de l’investisseur par le partenaire de stockage ou encore d’édition d’un certificat de stockage en nom propre.

Conclusion :

Ces deux solutions permettant de détenir de l’or physique en dehors du système bancaire, s’adressent à des profils d’investisseurs différents. Elles ont chacune des arguments en leur faveur et des caractéristiques différentes. Chaque investisseur doit donc faire un choix en fonction de son profil d’investisseur (trading, investissement de court ou long terme), de son analyse des risques liés à l’intermédiation, des coûts, de la garantie qu’il souhaite en matière de titre de propriété, de la possibilité ou non d’accéder à son stock d’or physique et de la possibilité d’en prendre possession (retrait des coffres).

 

Créer un compte