La manipulation du marché de l'or a crée une opportunité très rare

Publié par Gold Broker | 7 juil. 2016 | Articles

Les banksters, en manipulant le prix de l’or et créant ainsi un marché baissier artificiel, ont créé ce qui s’avérera être une des plus grandes opportunités jamais vues. J’ai toujours dit que leur but était de créer le marché baissier le plus destructif de l’histoire, marché qui générerait par la suite le plus gros marché haussier que le monde n'ait jamais connu.

Vous devriez profiter de cette opportunité. Ces banquiers ne sont pas les seuls qui méritent de s’enrichir. Ils ont détruit des millions de vies, tandis que les autorités ont fermé les yeux et les ont laissé manipuler les marchés des métaux précieux, et surtout les minières, qui ont atteint à un niveau absurde ces dernières années. Maintenant, ils ont viré de bord et ont cessé les attaques. Il est temps pour le prix de changer de direction. Il ira si loin dans sa nouvelle direction qu'il n'y a aucun doute sur le fait que ce sera le plus gros marché haussier de l'histoire.

En 2008, alors que la bulle immobilière implosait, la Réserve fédérale américaine se lançait dans une folle campagne de baisse de taux et d’impression monétaire dans le but de mettre fin à l’effondrement de l’immobilier. Mais cela n’a pas empêché la bulle d’exploser. Comme vous pouvez le voir dans le graphique suivant, toute cette liquidité a été absorbée par le marché des matières premières, surtout le secteur de l’énergie. Cela a eu l’effet contraire recherché par la Fed. La soudaine montée en flèche de l’inflation a brisé les reins des consommateurs, déclenchant une spirale déflationniste dans une récession.

 

La bulle explosait…

 

J’ai tenté à de multiples reprises d’éduquer les investisseurs sur le fait que c’est toujours l’inflation qui arrive en premier. L’inflation entraîne l’effondrement des dépenses des consommateurs. L’inflation nuit à l’économie et mène à la déflation, non le contraire.

C’est une des raisons pour lesquelles je savais que le marché boursier allait entrer dans une phase baissière. Nous n’avons pas encore subi le choc inflationniste… mais cela va arriver. Il y a toujours des conséquences à l’impression monétaire : sans exception, elle crée toujours de l’inflation.

Jetons maintenant un coup d’œil sur la pièce suivante du puzzle de la manipulation.

En 2011 et 2012, le marché boursier a subi un deuxième krach, alors que le second QE s'achevait. À ce moment-là, il est devenu clair pour la Fed qu’elle devait continuer à imprimer de la monnaie afin de garder les marchés gonflés. Sans l’impression monétaire, le château de cartes aurait pu s’écrouler.

 

spx 2011 QE3

 

Mais cette fois, elle avait un problème. Le pétrole était déjà au-dessus de 100 $. Le QE3 risquait de répéter la crise de 2008, le risque étant que la liquidité soit absorbée par les marchés des matières premières, déclenchant un autre choc inflationniste et un nouvel effondrement de l’économie. Comme vous pouvez constater dans le graphique ci-dessous, lorsque Operation Twist/LTRO/QE3 a débuté, les marchés ont commencé à grimper.

 

manipulation du marché de l'or

 

La Fed avait donc un problème. Elle était sur le point de refaire l’erreur de 2008. Elle avait deux choix : mettre fin au QE et laisser les marchés atteindre naturellement leur vrai plancher… ou trouver une façon d’empêcher la liquidité d'aller vers les marchés des matières premières. Elle devait trouver une manière de diriger l’inflation uniquement vers le marché boursier et le marché immobilier.

Ce serait impossible dans un marché naturel, car la liquidité aurait tendance à se diriger vers tous les marchés de manière égale (c’est pourquoi je répète que tous les marchés grimperont ensemble). Mais, comme je l’ai souvent dit par le passé, nous n’avons pas eu de libres-marchés depuis que la SEC a banni les ventes à découvert sur les valeurs financières à l’automne 2008.

La Fed pouvait essayer de supprimer tous les marchés de matières premières (impossible) ou concentrer sa manipulation sur la matière première qui a tendance à guider toutes les autres – l’or.

J’ai marqué, sur le graphique suivant, le moment auquel les attaques ont commencé. À noter que toutes les matières premières se sont mises à stagner à ce moment-là. Il était tout simplement impossible pour le pétrole, le blé, le cuivre ou toute autre matière première de grimper en flèche alors que l’or s’effondrait.

 

Les attaques sur l'or

 

Cela est arrivé au moment où les lois sur les limites de position cessèrent d’être appliquées. Les banques de négoce d’or ont ainsi été capables de surmonter virtuellement toutes les pressions d’achat en déversant sur le marché des quantités illimitées de positions à découvert, la plupart du temps à des périodes de faible liquidité, au milieu de la nuit. Les traders se réveillaient le matin et constataient que leurs ordres stop avaient été déclenchés.

C’est peu de temps après que j’ai réalisé que quelques grosses banques essaieraient de créer un marché baissier. Le but était de forcer artificiellement le prix à la baisse au maximum avant d’inverser leurs positions. Laissez-moi vous donner un exemple.

Disons que la prochaine phase du marché haussier avait commencé à 1 550 $ pour atteindre 5 000 $ en quelques années. Soit une hausse de 220%.

Mais, maintenant, prenons ce même sommet à 5 000$, mais au lieu de commencer à 1550 $, intégrons un marché baissier artificiel qui fait baisser le prix à 1 050 $. De 1 050 $ à 5 000 $, le gain est de 370%, presque le double de l’augmentation naturelle réalisable avec un marché laissé libre.

Mais laissez-moi vous étonner et vous montrer où la vraie opportunité a été crée, car ce n’est pas dans l’or.

L’indice HUI était aux alentours de 400 lorsque les attaques ont commencé sur les marchés des métaux précieux. Si le marché haussier avait débuté à ce point, et en supposant une surperformance modeste de 2 pour 1, on aurait pu raisonnablement s’attendre à ce que le HUI grimpe jusqu’à peut-être 1600, soit plus de 400%.

Mais ce marché haussier ne débutera pas avec le HUI à 400, mais plutôt à 100. Les banksters ont réussi à créer un des marchés baissiers les plus destructifs jamais vus sur les indices des compagnies minières.

Maintenant, si l’on imagine le même sommet à 1 600, les gains potentiels des minières sont de 1 500%. Et je peux vous assurer que l’indice HUI atteindra beaucoup plus que 1 600 d’ici la fin de ce marché haussier. Le niveau de destruction dans le secteur minier est sans précédent, et cela va générer un marché haussier éventuellement  plus gros que ce que nous avons connu auparavant.

Je pense que c’était le but des banquiers gangsters : créer un marché baissier massif afin de prendre des positions longues au plus bas, et ainsi profiter du plus gros marché haussier de l’histoire.

Ils auraient très bien pu continuer à attaquer l’or, sans ce problème imprévu.

Quand le pétrole s’est effondré, cela menaçait de déclencher une autre panique financière. Il était devenu impératif que le prix du pétrole remonte. Les attaques sur le marché de l’or devaient donc cesser. C’est exactement ce qui est arrivé.

Depuis le bas atteint en décembre, nous n’avons plus vu des déversements de 10 000-20 000 contrats au milieu de la nuit et, sans surprise, la tendance naturelle dans les métaux a repris le dessus.

 

l'arrêt des attaques sur l'or

 

En ce moment, les banquiers ne sont plus les pires ennemis des partisans de l’or, mais bien leurs meilleurs amis. Tout cela a été accompli afin de créer un énorme marché haussier. Ces banksters sont certainement bien positionnés pour en profiter. L’êtes-vous aussi ?


Source: Smart Money Tracker


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors que "GoldBroker.fr tous droits réservés" est mentionné accompagné d'un lien vers cette page.


Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits

Lire aussi :