La banque centrale des Pays-Bas nie le rapport affirmant qu’elle a acheté de l’or pour la première fois en 17 ans

Publié par Goldbroker ™ | 27 janv. 2015 | Articles

Cette nuit, le monde des métaux précieux était en alerte lorsque, venant de nulle part, le FMI a rapporté que les Pays-Bas, quelques mois après avoir annoncé qu’ils avaient rapatrié, contre toute attente, plus de 120 tonnes d’or de la Fed de New York, avaient aussi acheté quelque dix tonnes d’or sur le marché, faisant grimper le total de leurs réserves à 622 tonnes, soit le plus haut total depuis 2007, inchangé depuis huit ans.

Une info immédiatement rapportée par Reuters :

 

Les Pays-Bas ont augmenté leurs réserves d’or pour la première fois en 16 ans. Ils ont acheté près de 10 tonnes en décembre pour un total de 622 tonnes

 

Et par Bloomberg :

Les Pays-Bas, neuvième détenteur mondial d'or, ont augmenté leurs réserves pour la première fois depuis 1998, gonflant ainsi leurs actifs à un plus haut niveau depuis sept ans, tandis que la Russie a acheté pour un neuvième mois consécutif, selon les données du Fond monétaire international.

Les réserves d’or aux Pays-Bas sont passées à 20.000.000 onces, ou 622 tonnes, en décembre, le plus haut niveau depuis 2007, après être restées inchangées, à 19.700.000 onces, de décembre 2008 à novembre 2014, selon le site internet du FMI. La Russie, le cinquième plus gros acheteur, détenait 38.800.000 onces le mois dernier, soit le niveau le plus élevé depuis au moins deux décennies, selon les données.

« Les achats des banques centrales ont peut-être supporté le prix de l’or par le passé, mais cela ne dure jamais bien longtemps, » a dit Barnabas Gan, économiste chez OCBC, à Singapour. « L'élément le plus important pour l’or est que la demande spéculative restera probablement timide en 2015, étant donné qu’un dollar plus ferme, un environnement où les taux d’intérêt sont plus élevés et une économie américaine qui va mieux vont diminuer la demande de valeurs refuges, » a-t-il écrit par email.

 

Avec les données micro- et macroéconomiques absolument terribles publiées aujourd’hui, combien « plus ferme » le dollar demeurera-t-il pourrait être sujet du débat mais, au moins en surface, l'action des Hollandais avait un sens : après tout, il n’y a rien de mal à s’évertuer à non seulement rapatrier son or, indiquant ainsi un manque de confiance dans la banque centrale la plus importante de toutes, la Fed de New York, ni à acheter aussi de l’or sur le marché, indiquant un manque de confiance dans toutes les banques centrales de la planète.

Sauf que…

Il y a quelques instants, Bloomberg a annoncé quelque chose d’encore plus inattendu, soit que la « Banque centrale néerlandaise déclare ne pas avoir augmenté ses réserves d’or » :

Les rapports basés sur des chiffres du FMI démontrant que la Banque centrale néerlandaise a augmenté ses réserves d’or sont incorrects, selon une déclaration par email.

Les réserves d’or sont demeurées inchangées, à 19,691M onces, en date de décembre 2014, selon la banque centrale.

« Ces informations sont les mêmes que celles rapportées par la DNB au FMI sur une base mensuelle, » selon le communiqué.

 

Selon le communiqué officiel :

La Banque centrale néerlandaise (DNB) n’a pas augmenté ses réserves d’or. Plusieurs médias ont rapporté mardi que, en se basant sur les chiffres du FMI, le stock d’or de la DNB avait augmenté en décembre 2014. Cela est incorrect.

Les réserves d’or courantes et mises à jour de la DNB peuvent être vérifiées ici : http://www.statistics.dnb.nl. Le tableau montre qu’en décembre 2014, le stock d’or de la DNB était constitué de 19,691M onces et est resté inchangé comparé à tous les mois précédents.

Ces informations sont les mêmes que celles rapportées par la DNB au FMI sur une base mensuelle.
 

Ce qui crée un mystère intéressant, avec trois options possibles :

1. Est-ce que la Banque centrale néerlandaise aurait, par inadvertance, rapporté au FMI l’état réel de son stock d’or sans vouloir le divulguer ? Cela est certainement possible, considérant le secret entourant les efforts de la banque centrale à rapatrier son or.

2. Le FMI aurait-il fait exprès de fournir une mauvaise estimation du stock d’or des Pays-Bas pour générer une « panique » d’achat ? Parce que, tandis qu’il est bien explicable pour la Russie d’accumuler de l’or, cela n’enverrait pas un bon message si une des banques centrales les plus respectées des « pays développés » se détachait de ses pairs et se mettait à troquer ses réserves de papier monnaie pour des métaux précieux.

3. Il s’agirait d’une erreur, et l'employé qui saisissait les mêmes chiffres depuis sept ans, et dont le doigt a « glissé », aurait été renvoyé.

Gardez un œil sur l’or des Pays-Bas et leur banque centrale, car aucune de ces explications n'a un sens et, étant donné les développements étranges dans le monde de l’or ces derniers six mois, on n'est sûrement pas au bout de nos surprises.


Source originale: Zerohedge


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Goldbroker ™  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits