Les matières premières à leur plus bas en 50 ans

Publié par Gold Broker | 10 juil. 2017 | Articles

Par Energy and Gold Ltd

La semaine dernière, Bob Moriarty a envoyé un email disant que l’or s’apprêtait à atteindre un point bas négociable, alors je voulais lui téléphoner pour obtenir son opinion sur la situation actuelle. Tandis que Bob semblait plus optimiste pour l’or et les actions ressources naturelles qu’il ne l’était lors de notre dernière discussion, il sonne l’alarme pour le platine; le platine est à un plus bas historique par rapport à l’or et son frère, le palladium. Bob nous éclaire sur les actions qu’il achète, sans toutefois toutes les révéler. Voici donc cette conversation entre Energy & Gold et le fondateur de 321gold, Bob Moriarty.

Energy & Gold : Heureux de vous avoir ce matin (7 juillet), car c'est le jour parfait pour discuter. L’or et l’argent sont tous les deux sous forte pression – l’argent a même subi un "crash éclair" la nuit dernière. L'environnement de marché est particulièrement mauvais… qu’en pensez-vous ?

Bob Moriarty : Non… c’est un environnement merveilleux.

E & G : Pourquoi dites-vous cela ?

B.M. : Quelle est la phrase la plus connue qu’ait dite Nathan Rotschild sur l’investissement ?

E & G : "C'est lorsque le sang coule dans la rue qu 'il est temps d'acheter, même si ce sang est le vôtre".

B.M. : Exactement. En ce moment, nous voyons ceux qui ont acheté de l’argent jusqu’à 18 $ l’once liquider leurs positions. Nous avons vu l’indice de sentiment journalier (DSI) sur l’or à 10, lundi, et le DSI sur l’argent à 10, mardi… puis dimanche sera un soir de pleine lune. Tout est en place soit pour un crash, soit pour un retournement de tendance. Je parierais sur un retournement.

E & G : Je suis d’accord avec vous que le sentiment est assez déprimé pour les métaux précieux; cependant, pensez-vous qu’il est à un extrême comme en décembre 2015 et décembre 2016 ? Mark Hulbert vient de publier un article dans lequel il dit que le sentiment n’est pas encore assez baissier, en se basant sur ses lectures des newsletters sur l’or.

B.M. : Hulbert est très intelligent, et il vise juste la plupart du temps. Mais la faille avec l’analyse du sentiment, peut-être une faille fatale, c’est qu'elle dépend des indicateurs de sentiment que vous utilisez. J’utilise plusieurs indicateurs différents et je vois combien d’entre eux convergent. Si vous regardez avril 2011, lorsque l’argent a presque touché 50 $, le meilleur indicateur de sentiment à l’époque était le fonds à capital fixe pour l’argent d’Eric Sprott (PSLV). Les acheteurs de PSLV payaient une prime de 26% sur la valeur nette. Alors, lorsque l’argent approchait 50$ l’once, les acheteurs de PSLV étaient prêts à payer 63 $ l’once pour le privilège de détenir du PSLV.

Je suis l’indice de sentiment journalier (DSI), et je crois qu’il s’agit actuellement du meilleur indicateur de sentiment. Le 10 sur le DSI de l’or pourrait être suffisant pour marquer un plus bas intermédiaire. Le fonds Rydex est aussi un bon indicateur, et les actifs totaux du Rydex Precious Metals Funds sont à leur plus bas depuis décembre 2015. Il y a plusieurs choses qui s’alignent, incluant le rapport COT (engagement des traders) dévoilées vendredi 7 juillet et la pleine lune, qui laissent présager un point bas négociable.

E & G : Qu’avez-vous fait cette semaine avec votre portefeuille, Bob ? Que faites-vous et que comptez-vous faire ?

B.M. : C’est un secret. Mais je dirai ceci : je reviens du Japon, et je détiens une position majeure dans Irving Resources (CSE :IRV). Et tout ce que j’ai observé au Japon me laisse penser qu’il s’agit d’un très bon placement. Je ne pense pas qu’Irving va doubler du jour au lendemain. Les choses prennent du temps à se faire au Japon, mais j’y ai vu de l’or et de l’argent à très haute teneur, et ils ont un excellent plan d’affaire. Si je ne détenais pas déjà une forte position dans IRV, je m’empresserais de le faire.

E & G : Avez-vous acheté des métaux précieux la semaine dernière ?

B.M. : Non, mais je suis tenté de vendre mon palladium physique et de me servir des gains pour acheter du platine physique ou de l’argent. Les prix des matières premières sont à leur plus bas en 50 ans, et il s’agit d’un signal d’achat. Cela fait très longtemps que le platine et l’argent n'ont pas été aussi peu cher comparé à l'or.

 

MM Positionning

Le rapport COT sur les contrats à terme sur le platine indique un sentiment extrêmement déprimé, tandis que le palladium s'approche d’un extrême de sur-achat. Pendant ce temps, les positions ouvertes acheteuses des gérants de portefeuille sur l’or et l’argent sont sous leurs moyennes à cinq ans.

 

E & G : Que pensez-vous du secteur junior des ressources naturelles, dans l’ensemble ? Les actions continuent à descendre doucement, et la taille et la qualité des financements ont baissé considérablement depuis le début de l’année.

B.M. : Le financement est une montagne russe. Il suit le prix de l’or et de l’argent et le sentiment sur l’or et l’argent. Nous avons atteint un plus bas majeur en décembre 2015, suivi par un puissant rallye jusqu’en juillet/août 2016. Durant ce rallye, quiconque cherchait des financements pouvait en trouver. Nous commençons à voir les résultats des financements de 2016, résultats assez positifs dans l'ensemble. Je m’en tiens à ce que j’ai écrit il y a deux jours et reste conforme au fait que nous toucherons un plus bas majeur vers la fin de l’année et vers le milieu de l’année.

E & G : Que pensez-vous du G20 et de cette conversation entre Trump et Poutine qui a débouché sur un cessez-le-feu dans cette guerre par procuration en Syrie ?

B.M. : La vraie guerre par procuration est à Washington, D.C. Il se trame un coup d’État contre Trump – et n’allez surtout pas penser que je suis un partisan de Trump. Je préférais Trump uniquement parce qu’Hillary Clinton est une criminelle. Aussitôt élu, Trump s’est transformé en maniaque… quelqu’un devrait lui fermer son compte Twitter… Poutine n’est pas un menteur; c'est un leader qui prend soin de son pays.

98% de ce que les médias racontent sur Trump est négatif. Le Washington Post, le New York Times, CNN etc. diffusent tellement de fake news qu’ils ont perdu toute crédibilité. J’aimerais bien que l’on donne une chance au président Trump, mais ces médias de fausses nouvelles veulent réussir leur coup d’État. Je peux vous assurer que, si jamais Trump est destitué, il y aura une guerre civile sanglante aux États-Unis.

E & G : Qu’en est-il de la situation en Corée du Nord ? Apparemment, la Corée du Nord est bien plus proche d’avoir son missile balistique intercontinental (ICBM) capable de transporter une ogive nucléaire que ce que l'on pensait. Trump voudrait que la Chine apporte son aide, mais la Chine a prouvé maintes fois qu’elle n’irait pas trop loin dans les sanctions envers la Corée du Nord.

B.M. : La Chine ne veut pas d’un voisin hostile. La Russie et la Chine sont les seuls pays capables de traîner la Corée du Nord à la table de négociation. Je peux vous dire que si les États-Unis attaquent unilatéralement la Corée du nord, cela marquera le début de la Troisième guerre mondiale. La seule option viable est la négociation.

E & G : La semaine dernière, l’ancien directeur de la Fed, Allan Greenspan, a déclaré qu’il voyait arriver la stagflation. La stagflation est quelque chose que nous avons vu dans les années 1970, avec les prix de la nourriture et de l’énergie qui grimpaient alors que l'économie était faible.

B.M. : Il se trompe.

E & G : Pourquoi se trompe-t-il ?

B.M. : Elle n'arrive pas, elle est déjà là. Nous avons déjà une économie faible. Les ventes au détail aux États-Unis sont un désastre total… regardez le nombre de fermetures de commerces de détail. Nous avons aussi une crise des prêts "subprimes" automobiles, et les défauts de paiement commencent à s’empiler. Greenspan se trompe, car nous sommes déjà en stagflation. L’inflation est bien plus élevée que ce que nous montrent tous les indicateurs : le prix du pétrole va remonter et, quand il le fera, les Américains subiront un choc. L’industrie automobile est un désastre, l’industrie financière est un désastre, le système bancaire est un désastre. Nous avons déjà entamé le grand effondrement.

E & G : Donc, vous êtes pessimiste pour les actions américaines et l’immobilier ?

B.M. : Oui, la bourse en général et l’immobilier sont évalués pour la perfection, mais nous vivons dans un monde imparfait.

E & G : Qu’en est-il du pétrole ? Est-ce que l’OPEP peut garder le pétrole au-dessus de 40 $ le baril (WTI) ?

B.M. : Le pétrole est bon marché, et l’OPEP est inutile.

E & G : Quelle est la dernière action que vous avez achetée ou vendue ?

B.M. : C’est un secret. Je vends une action pétrolière et utilise ces fonds pour acheter une action aurifère qui a, je crois, un potentiel beaucoup plus élevé. Je suis surtout acheteur d’actions ressources naturelles.

E & G : Nous avons vu Goldcorp céder plusieurs actifs au Mexique. Que pensez-vous de ces ventes, et est-ce que Goldcorp est le vendeur smart money, ou bien les acheteurs tireront-ils profit de ce changement dans la stratégie de Goldcorp pour acquérir des mines d'or en exploitation à moindre coût ?

B.M. : D’après ce que je sais de ces accords, je parierais que Goldcorp s’en tire le mieux dans ces transactions.

E & G : Si un nouvel investisseur dans le secteur disposait de 1 000 000 $ à investir, que lui recommanderiez-vous de faire ? Devrait-il investir dans le métal physique, les actions des minières juniors…?

B.M. : Si j’avais un million de dollars à investir, je prendrais une position longue sur le platine, et vendeuse sur l’or. J’achèterais aussi le ratio or/argent (acheter de l’argent, être vendeur sur l’or), s’il passait au-dessus de 80.

E & G : Donnez-nous des noms d’actions sur lesquelles vous êtes haussier et que vous achèteriez maintenant.

B.M. : J’aime beaucoup Irving Resources. J’ai toujours aimé Novo Resources TSX-V:NVO). J’achète aussi un peu de Molori Energy (TSX-V :MOL). MGX Minerals (CSE :XMG) a un procédé intéressant pour convertir la saumure des champs de pétrole en eau utilisable, tout en extrayant le lithium. Si cela marche, ce sera révolutionnaire.

Si les marchés des ressources naturelles ne se retournent pas d’un coup… s’ils accélèrent vers le bas, comme Tom McClellan dit qu’ils le font en période de pleines lunes… qu’ils tournent ou accélèrent vers le bas, nous aurons un krach majeur de la bourse en octobre, et l’opportunité d’une vie pour acheter des ressources naturelles.

Nous aimerions remercier Bob Moriarty pour son temps et ses prévisions. Je sais, personnellement, que je vais jeter un coup d’œil attentif à Irving Resources et Molori Energy. Il est logique que les métaux précieux et les titres des ressources soient proches d'un point d'inflexion clé, mais comme toujours, c’est le timing de ce point d’inflexion qui a le plus d’importance. Bob est convaincu qu’un retournement devrait se produire très bientôt car, sinon, il faudra s’attendre à un déclin bien plus prononcé. 


Source originale: Energy and Gold Ltd.


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits

Lire aussi :