Le 'roi des obligations' Jeff Gundlach voit l'or s'envoler de 1 000 $

Publié par Goldbroker ™ | 27 avr. 2018 | Articles

Lors de la conférence Sohn à New York, le directeur et fondateur de DoubleLine Capital, Jeff Gundlach, a recommandé de vendre Facebook, à cause d'inquiétudes au sujet de l'imposition de mesures réglementaires, et de miser sur les matières premières, avant l'explosion inflationniste de fin de cycle. Mardi, lors d'un discours devant les clients de DoubleLine, Jeff Gundlach a réitéré son scepticisme au sujet de cette fin de cycle, en avertissant que les bons du Trésor ne sont toujours pas "attrayants", même si le rendement de référence du 10Y (bons du trésor américain à 10 ans) avait franchi le seuil critique de 3% plus tôt dans la journée.

Le "roi des obligations" a déclaré qu’il n’était pas pressé d’acheter des… obligations, parce qu’il s’attend, en se basant sur les récentes données de l'indice des prix à la consommation (IPC) et de la Fed de New York sur l’inflation, à ce que l’inflation aux États-Unis grimpe plus haut, ce qui ferait baisser le prix des bons du Trésor. Le gestionnaire de fonds a dit que certains indicateurs suggéraient une inflation de 3%, et a indiqué que, même si elle ne l’atteignait pas, "quelque chose de plus élevé que le taux actuel est raisonnable."

Cité par Reuters, Gundlach a dit que le "resserrement quantitatif" de la Fed, qui sème déjà la panique sur le marché des sociétés de qualité supérieure, où les sociétés "riches en liquidités" n’ont pas émis une seule obligation depuis le début de l'année, a constitué un facteur de hausse des rendements des bons du Trésor.

De plus, interrogé sur la récente montée des coûts de financement en dollars américains, Gundlach a averti que la hausse des rendements se poursuivra car les étrangers ne voudront pas acheter des bons du Trésor en raison des coûts de couverture qui ont fait du 30Y la moins attractive de toutes les obligations gouvernementales.

 

 

Mais quand même, le directeur de DoubleLine n'est pas convaincu que le bon du Trésor US à 10 ans cassera le niveau de 3%.

"Peut-être que ce niveau tiendra pour le 10Y. Je ne suis pas dans ce camp, mais ma certitude est faible. Je ne suis pas vraiment sûr qu'il dépassera 3%. Je ne crois pas que nous ayons besoin de certitudes… laissons le marché corroborer notre opinion."

Gundlach ne voit pas la courbe de rendement s’inverser avant la prochaine récession. Cela est conforme à sa thèse, qu'il a exposée en janvier, qu’à la prochaine récession, nous ne verrons pas une course vers la sécurité, des actions vers les obligations. En d’autres mots, "il n’y aura pas de rallye du marché obligataire."

Si c’est le cas, il aura raison : il n’y aura pas d’inversion; il y aura qu’un krach épique de tous les actifs qui, par conséquence, fera exploser tous les fonds en parité de risque dans le processus.

Ce qui nous amène aux deux derniers points :

Premièrement, Gundlach a déclaré que le président de la Fed, Jerome Powell, "ne renflouera pas le marché." Il fait peut-être référence à ce que Zero Hedge avait déjà observé en parcourant les transcriptions récemment déclassifiée du FOMC de 2012 :

"Lorsque viendra le moment pour nous de vendre, ou même d’arrêter d’acheter, la réaction pourrait être assez forte; il y a toutes les raisons de s’attendre à une forte réaction. Alors, il y a deux façons de regarder cela. Cela représente environ 1 200 milliards $ de ventes; sur 60 mois, cela représente quelque 20 milliards $ par mois. C’est faisable, semble-t-il, dans un marché où la norme d'ici le milieu de l'année prochaine sera de 80 milliards $ par mois. Une autre façon de voir cela, par contre, est qu’il ne s’agit pas tant de la vente elle-même ou de sa durée; il s’agit aussi de sortir de nos positions vendeuses sur la volatilité."

Deuxièmement, Gundlach a dit que le prochain gros mouvement sera probablement sur le cours de l’or, qui a cassé sa ligne de tendance à la baisse, et qui est sur le point de s’envoler vers de nouveaux sommets. "Ça devient excitant… quelque chose d'énorme se prépare," a-t-il dit de façon énigmatique.

Il a ensuite révélé sa cible, en disant qu'en se basant sur la lecture classique des graphiques, "l'énergie explosive, potentielle" d’une configuration géante en tête-épaules inversée annonçait un mouvement de 1 000 $ du cours de l’or. "L'or maintient une tendance à la hausse au-dessus de sa moyenne mobile de 200 jours, elle-même ascendante, ce qui extrêmement positif." a t'il ajouté.


Source originale: Zero Hedge


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Goldbroker ™  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits