La guerre contre le cash s'intensifie : Visa offre 10 000 $ aux commerçants qui refusent l'argent liquide

Publié par Gold Broker | 17 juil. 2017 | Articles

Par Ben Popken

Visa a déclaré la guerre au cash et tire sa première salve en offrant 10 000 $ aux commerçants qui refusent les paiements en argent liquide.

Le géant de la carte de crédit versera des milliers de dollars à plus de 50 petites entreprises, restaurants et magasins s'ils acceptent de ne plus prendre les espèces. 

Visa améliorera également les terminaux de paiement des restaurants afin qu'ils puissent accepter les paiements sans contact, comme Apple Pay, et investira dans certains des coûts de commercialisation des magasins. Lorsque vous paierez dans l'un de ces commerces, vous ne pourrez le faire qu'avec une carte de crédit/débit ou via un téléphone mobile. Les participants au programme seront sélectionnés à partir d'une application en ligne qui sera lancée en août.

Tout cela fait partie de la tendance vers une société "sans argent liquide". La Suède est en tête de peloton et pourrait bientôt devenir le premier pays au monde à se passer d’argent liquide; Plus de la moitié des banques ont arrêté de distribuer des billets au guichet, et les distributeurs ont été supprimés les uns après les autres.

Mais les États-Unis refont leur retard : les magasins de détail d'Amazon n'acceptent plus que les cartes de crédit et les méthodes de paiement mobiles; Facebook a récemment intégré une fonction de transfert d'argent en mode P2P sur Messenger; l'iOS11 d'Apple inclura une mise à jour de son système ApplePay qui permettra aux utilisateurs de s'envoyer de l'argent via message texte. Tout cela s'ajoute à des services comme Venmo, un moyen populaire pour les consommateurs - en particulier les jeunes générations - de se transférer de l'argent facilement et rapidement.

Selon les récentes données du rapport Nilson, 30% des achats des particuliers dans les commerces de détail aux États-Unis sont réalisés en cash.

"Pour Visa, une société sans numéraire est synonyme de commodité, sécurité et facilité d'utilisation. Cela assure une certaine liberté pour les consommateurs et les commerçants", a déclaré Jack Forestell, chef de solutions commerciales de Visa, dans un communiqué.

Cela représente également une grande opportunité pour Visa. Si les consommateurs effectuent des transactions numériques, l'entreprise peut appliquer des frais de traitement pour chaque achat, et également facturer les vendeurs pour l'utilisation de son réseau comme plate-forme.

"Nous sommes focalisés sur l'élimination de l'argent liquide", a déclaré le directeur, Al Kelly, aux investisseurs le mois dernier, démontrant clairement que le cash est dans la ligne de mire de l'entreprise.

Visa est récemment devenue le partenaire officiel du championnat de Formule E FIA pour les services de paiement et publiera un rapport "Villes sans cash: Réaliser les avantages des paiements numériques" plus tard cette année. Les données préliminaires du rapport indiquent que si 100 villes cessaient d'accepter l'argent liquide, elles augmenteraient leurs bénéfices nets annuels de 312 milliards de dollars.

"Avec des transactions destinées à s'éloigner de plus en plus des points de vente traditionnels à l'avenir (téléphones, voitures, etc.), Visa pense que nous sommes sur le point d'assister à une 'explosion' des lieux d'acceptation des cartes", a écrit George Mihalos, analyste chez Cowen and Company, dans une note récente aux investisseurs.


Source originale: NBC News


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits

Lire aussi :