Des banques chinoises feront partie du nouveau fixing de l’or dès mars

Publié par Goldbroker ™ | 9 févr. 2015 | Articles

Le remplacement du fixing de l'or de Londres, vieux de près d’un siècle (l'actuel fixing datant de septembre 1919), prendra effet en mars, et espère attirer au moins 11 membres, incluant des banques chinoises, pour la première fois.

Les autorités financières du Royaume-Uni ont entrepris une réforme des repères financiers, suite à la série de scandales, incluant celui autour du fixing de l’or.

La présence de banques chinoises donnerait au deuxième plus gros consommateur du métal précieux au monde une plus grande voix pour établir le prix mondial de l’or. Les participants au fixing dirigent les ordres de leurs clients vers une plateforme pour déterminer le prix.

« L’intérêt est très positif, et cela crée un bassin plus diversifié de participants, en incluant les banques chinoises, » a déclaré Ruth Crowell, directeur général de la London Bullion Market Association (LBMA).

En octobre, la China Construction Bank, la deuxième plus grande banque appartenant à l’État chinois, a été admise comme membre ordinaire de la LBMA.

L’Industrial and Commercial Bank of China et la Banque de Chine en sont aussi membres.

Le marché de l’or de Londres est un marché de gré à gré entre des acheteurs et des vendeurs, tandis que les prix en Chine sont établis sur le Shanghai Gold Exchange. A noter que la Financial Conduct Authority (FCA) doit encore fournir les orientations concernant le nouveau fixing de l'or, administré par l'opérateur boursier Intercontinental Exchange (ICE).


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Goldbroker ™  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits