Discours de Trump au Congrès – Baisse passagère du prix de l’or

Publié par Gold Broker | 1 mars 2017 | Articles

LES INVESTISSEURS DANS L’OR ATTENDENT ENCORE DE VOIR CE QUE LA FED DÉCIDERA

Dans un discours du 28 février 2017, que la plupart des analystes ont considéré plein de rhétorique mais en manque de substance, le président des États-Unis, Donald J. Trump, a réitéré les promesses électorales qui l’ont guidé au pouvoir, sans révéler quand et comment les appliquer. Ce qui a été présenté comme un discours politique aux législateurs des deux Chambres, dominées par les Républicains, n’a rien offert de spécifique et n’a pratiquement eu aucun effet sur les prix des métaux précieux ou sur les marchés en général.

Le discours au Congrès a coïncidé avec une légère baisse de trois jours des prix de l’or, mais ces baisses marginales sont directement imputables à la décision imminente de la Réserve fédérale sur les taux d’intérêt. Les anticipations du marché pour une hausse des taux sont passées d’environ 50% à plus de 80% alors que le FOMC siègera à la mi-mars. La Fed doit aussi présenter un résumé de projections économique, mais en se basant sur les déclarations de Trump, il n'y a pas grand chose pour alimenter les prédictions.

LES PROMESSES DE DÉPENSES MAJEURES DEMEURENT

Le président Trump a assuré aux Américains qu’il tiendrait ses promesses, réaffirmant son intention d’investir 1 000 milliards $ dans les infrastructures et de trouver des dizaines de milliards pour "une hausse historique" de l'enveloppe destinée à la Défense, tout en ne coupant pas dans la sécurité sociale et le ‘Medicare’, et en "allégeant considérablement les impôts" de la classe moyenne. Il s’agit, bien sûr, d’une vision très alléchante de l’avenir, mais il n’existe toujours pas de véritable plan pour y parvenir.

Les observateurs financiers indiquent que tout ce dont Trump a parlé dans son discours inaugural a déjà été intégré dans le prix du dollar américain. Ce dollar, pendant ce temps, continue de monter doucement avec la spéculation d’une hausse des taux d’intérêt qui, si elle a lieu en mars, constituerait une seconde hausse trimestrielle consécutive. Le prix de l’or a donc baissé légèrement, tandis que d’autres métaux précieux ont enregistré de faibles gains, comme le palladium.

CONCLUSION

À court terme, il n’y avait absolument rien dans le discours de Trump pour imprimer une direction. Les regards se tournent vers la Réserve fédérale et sa présidente Janet Yellen qui s'exprimera prochainement sur les prévisions économiques du pays. Ses paroles pourraient avoir des répercussions immédiates. Si Janet Yellen laisse entendre qu’une nouvelle hausse des taux est à venir, les attentes de base du marché seront une hausse du dollar. La réunion du FOMC aura lieu les 14-15 mars, et c’est à ce moment que des mesures, s'il y en a, seront prises.

À long terme, cela ne change rien non plus, mais pour une raison bien différente et plus profonde. Un des experts de la gestion d’actifs, Egon von Greyerz, membre du conseil d’administration de Goldbroker.com, souligne que les plans de dépense de Trump et les politiques monétaires de la Fed ne diffèrent en aucune façon de ceux de gouvernement précédents et actuels, aux États-Unis et ailleurs. Selon Egon von Greyerz, ces stratégies sont insoutenables et elles entraîneront l’effondrement virtuel des principales devises mondiales, probablement avant la fin de ce premier mandat à la Maison-Blanche. C’est pourquoi l’or est à privilégier par rapport à la papier-monnaie.

 


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits

Lire aussi :