BlackRock suspend l’émission d’ETF à cause d’une "forte demande pour l’or"

Publié par Gold Broker | 4 mars 2016 | Articles

Les ETF sur l'or de BlackRock (IAU) ont connu des flux entrants tous les jours de 2016 (aucunes sorties) et, avec l’action se transigeant au-dessus de sa valeur liquidative (NAV) l'essentiel de l’année, le plus grand gestionnaire d’actifs au monde a pris une décision importante :

  • BLACKROCK SUSPEND L'ÉMISSION DE NOUVELLES PARTS DE SON FONDS OR ISHARES GOLD TRUST
  • BLACKROCK DÉCLARE QUE LA SUSPENSION EST CAUSÉE PAR LA DEMANDE D’OR

 

 

Communiqué de BlackRock:

"L’émission de nouvelles parts d’IAU (fonds or) est suspendue temporairement; les parts existantes continueront à s’échanger normalement, pour les investisseurs privés et institutionnels, sur le NYSE Arca et ailleurs.

La suspension est causée par une forte demande pour l’or, ce qui nécéssite l’enregistrement de nouvelles parts.

iShares Delaware Trust Sponsor LLC, en sa qualité de sponsor pour iShares Gold Trust (IAU), a temporairement suspendu la création de nouvelles parts d’IAU en attendant que d’autres parts soient enregistrées auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC).

Cette suspension n’affecte pas la capacité des investisseurs privés et institutionnels à transiger sur les marchés boursiers. Les investisseurs privés et institutionnels continueront de pouvoir vendre et acheter des parts d’IAU.

L’IAU détient de l’or physique comme actif. L’IAU est une matière première négociée en bourse (ETC, pour Exchange-Traded Commodity) qui, donc, ne peut être enregistrée en tant que société d’investissement, sous la loi ’40. L’IAU peut uniquement être enregistrée sous la loi ’33, en tant que trust. Sous la loi ’33, les souscriptions pour de nouvelles parts en surplus de celles déjà enregistrées requierent de nouvelles soumissions à la SEC.

Presque toutes les iShares américaines sont des ETF (Exchange-Traded Funds) enregistrés comme sociétés d’investissement, sous la loi ’40. La loi ’40 permet l’émission constante de parts et ne requiert pas l’enregistrement de nouvelles parts lorsque le fonds prend de l'ampleur en raison de la demande des investisseurs en relation avec les nouvelles souscriptions.

Depuis le début de 2016, en réponse aux conditions macroéconomiques mondiales, la demande pour l’or et l’IAU a grimpé en flèche auprès des investisseurs internationaux. L’IAU gère plus de 8 milliards $ d’actifs et a augmenté de 1,4 milliard $ par rapport à l'an dernier. Février a marqué la plus grande création de parts de la dernière décennie.

Cette montée en flèche de la demande a mené à l’épuisement temporaire des parts d’IAU actuellement enregistrées sous la loi ’33. Nous enregistrons de nouvelles parts pour acceuillir la création future de parts sur le marché primaire en soumettant un formulaire 8-K pour annoncer la reprise de l’émission de nouvelles parts. La capacité des participants autorisés à racheter des parts d’IAU n’est pas affectée."

Il semblerait que l’énorme demande pour l’or physique (et le manque d’offre) commence à avoir raison de la manipulation des prix « papier ». 

 

Si cela s’avère être autre chose qu’une brève suspension technique, cela pourrait déclencher une panique d’achat car, comme nous l’avons déjà mentionné, il n’y a pas d’or physique ! 

 

 

Le fait qu’il n’y ait que deux tonnes d’or pour satisfaire les demandes de livraison, selon les protocoles acceptés, devrait être troublant en soi, en ignorant la question latente, à savoir pourquoi tant de détenteurs d’or physique dé-garantissent leur or.

Si l’on considère qu’il n’y a maintenant que 74 000 onces d’or dans la catégorie « or enregistré » sur le COMEX, ou à peine plus de deux tonnes, nous sommes peut-être sur le point de découvrir à quel point les sceptiques ont raison, ou tort, parce qu’à ce rythme, tout l’or enregistré du COMEX pourrait disparaître à la prochaine livraison… s’il y en a une.

Pendant ce temps, voici comment l’or réagit à la nouvelle : il semble qu’il y ait toujours de l’or disponible… il faut seulement payer plus cher.

 


Source: Zerohedge


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors que "GoldBroker.fr tous droits réservés" est mentionné accompagné d'un lien vers cette page.


Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits

Lire aussi :