Un trader de JP Morgan admet avoir manipulé les métaux précieux pendant des années

Publié par Goldbroker ™ | 7 nov. 2018 | Articles 1751

Par Hugh Son et Dan Mangan

Un ancien trader de J.P. Morgan Chase a admis avoir manipulé les marchés américains de toute une gamme de métaux précieux pendant environ sept ans, et ce, avec le consentement de ses supérieurs.

John Edmonds, 36 ans, a plaidé coupable à une accusation de fraude et de complot en vue de manipuler les prix des métaux précieux via la technique du spoofing, selon un communiqué du ministère américain de la Justice publié mardi. Edmonds a passé 13 ans chez J.P. Morgan à New York avant de quitter la banque l'an dernier, selon son compte LinkedIn.

Dans le cadre de son plaidoyer, Edmonds a déclaré avoir conspiré avec d'autres traders de J.P. Morgan, entre 2009 à 2015, pour manipuler les prix des contrats à terme sur l'or, l'argent, le platine et le palladium sur les bourses gérées par CME Group. Lui et d'autres ont régulièrement placé des ordres qui ont été annulés au dernier moment avant d'être exécutés, une pratique de distorsion du cours connue sous le nom de spoofing.

"Pendant des années, John Edmonds s'est lancé dans un stratagème sophistiqué pour manipuler le marché des contrats à terme sur les métaux précieux, pour son propre profit, en plaçant des ordres qui n'ont jamais été destinés à être exécutés", a déclaré le procureur général adjoint Brian Benczkowski dans le communiqué.

J.P. Morgan, la plus grande banque d’investissement au monde en termes de revenus, serait également impliquée. Edmonds a dit qu'il avait appris cette pratique auprès de traders plus expérimentés et que ses supérieurs étaient au courant de ses actions.

Le cas d'Edmond découle d'une "enquête en cours" menée par le bureau du FBI à New York, a annoncé le ministère de la Justice.

Edmonds a plaidé coupable sous un document d'accusation appelé "information". Les procureurs les utilisent régulièrement pour inculper les accusés qui ont accepté de coopérer à une enquête en cours sur d'autres personnes ou entités.

Sa condamnation est prévue pour le 19 décembre. M. Edmonds risque jusqu'à 30 ans de prison. Le plaidoyer de culpabilité a été enregistré sous scellé le 9 octobre et rendu public mardi.

J.P. Morgan a refusé de commenter l'affaire.

En janvier, la CFTC a infligé 46,6 millions de dollars d'amendes à Deutsche Bank, UBS et HSBC pour manipulation du marché des métaux précieux.


Source originale: CNBC


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Goldbroker ™  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits