Inflation


L'or hyperinflationniste à 175 millions $
Publié par Egon Von Greyerz | 6 août 2018 | Articles 1629

Avec des bulles d'endettement aux États-Unis, en Europe, en Chine, au Japon et sur les marchés émergents, le monde risque de se noyer dans l'argent imprimé au cours des prochaines années. A ce moment-là, l'or pourrait facilement atteindre 175 millions $, d'euros ou de yens. Ce prix n'a évidemment aucun sens en termes réels. Mais l'or maintiendra le pouvoir d'achat et, plus important encore, protégera les investisseurs contre la destruction totale de la richesse que subissent actuellement les pauvres Vénézuéliens.

Lire cet article

Italie, hyperinflation et or
Publié par Egon Von Greyerz | 18 juin 2018 | Articles 2855

Je conseille aux investisseurs d’apprendre des problèmes récents en Turquie, en Argentine et au Venezuela. Même une très petite quantité d’or aurait sauvé les investisseurs de la ruine dans ces pays. Il est essentiel de tenir compte des signaux d’avertissement venant d’Europe, du Japon et des États-Unis.

Lire cet article


Acheter de l’or, une lubie de catastrophiste ou une assurance patrimoniale raisonnée ?
Publié par Nicolas Perrin | 24 mai 2018 | Articles

Comme toute classe d’actifs, l’or fait l’objet d’un certain nombre de propriétés financières. Le métal jaune est à même de remplir deux fonctions. Il peut être envisagé comme un outil de couverture face à certains scénarios macroéconomiques et comme un outil de diversification de portefeuille. Ses vertus ne sont cependant pas celles qui sont le plus souvent évoquées dans les médias…

Lire cet article




La France émet 10% de sa dette en titres indexés sur l’inflation : si les prix dérapent, c’est la ruine assurée
Publié par Philippe Herlin | 5 avr. 2018 | Articles

On dit souvent qu’une bonne vague d’inflation permet d’effacer les dettes et, c’est vrai, l’histoire l’a prouvé à maintes reprises. Un épisode de forte hausse des prix durant quelques années permet à la dette publique de voir sa valeur réelle ramenée à presque rien. Sauf que désormais ce ne sera plus possible, l’État s’est privé de cette possibilité, il s’est même mis un couteau sous la gorge en cas d’hyperinflation.

Lire cet article