La Turquie rapatrie ses réserves d'or entreposées aux États-Unis

Publié par Goldbroker ™ | 20 avr. 2018 | Articles

Après le Venezuela, l'Allemagne, l'Autriche, les Pays-Bas et la Hongrie, c'est au tour de la Turquie d'annoncer le rapatriement de toutes ses réserves d'or physiques entreposées aux États-Unis dans les coffres de la Réserve fédérale américaine.

Ce n'est pas la première fois que la Turquie demande à la Fed de New York de transférer l'or du pays : ces dernières années, la Turquie a rapatrié 220 tonnes d'or, dont 28.7 tonnes l'année dernière.

Selon les dernières données du FMI, les réserves d'or de la Turquie sont estimées à 591 tonnes, soit un peu plus de 23 milliards $. Cela fait d'Ankara le 11ème plus grand détenteur d'or, derrière les Pays-Bas et devant l'Inde.

 

 

Cette décision intervient à un moment critique pour la devise turque, la lire, qui a touché un plus bas historique face au couple euro/dollar. Malgré une inflation à deux chiffres, la banque centrale de Turquie refuse de relever les taux, sous la pression du président Erdogan dont la volonté est d'abaisser les taux pour doper artificiellement la croissance.

Dans le même temps, Recep Tayyip Erdogan a pris une position ferme contre le dollar américain, monnaie dans laquelle les prêts du FMI sont libellés :

"Pourquoi devrions-nous faire tous nos prêts en dollars ? Utilisons une autre monnaie. Je suggère que les prêts internationaux soient basés sur l’or," a déclaré le président turc lors d'un discours au Global Entrepreneurship Congress à Istanbul, le 16 avril.

"Avec le dollar, la planète est constamment sous la pression des taux de change. Nous devons sauver les États et les nations de cette pression monétaire. L’or n’a jamais été un outil d’oppression au cours de l’histoire," a t'il ajouté.

En conséquence des nombreux rapatriements effectués au cours des dernières années, la quantité d'or physique stockée à la Fed de New York pour le compte de banques centrales étrangères a chuté à un niveau record de 7.819 tonnes, selon les données de la Fed. Après une pause de 15 mois, les retraits ont repris en 2018, avec 15.5 tonnes d'or rapatriées en janvier et février.

 


Source originale: Zero Hedge


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Goldbroker ™  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits