Les taux d’intérêt grimpent encore, la Fed s’en tenant à ses prévisions pour 2018

Publié par Goldbroker ™ | 21 mars 2018 | Articles

Le prix de l’or sort de sa torpeur suite à la décision du FOMC

À l’issue d’une réunion de deux jours sous la houlette de son nouveau président, Jerome Powell, le Federal Open Market Committee (FOMC) de la Réserve fédérale américaine a relevé ses taux directeurs d'un quart de point (0,25%) pour les faire évoluer dans la fourchette de 1,50% à 1,75%, soit exactement un point plus haut qu’il y a un an. Les banquiers centraux projettent toujours deux hausses supplémentaires cette année. 

Le processus de normalisation monétaire ne sera pas précipité, alors que le marché avait spéculé sur un éventuel changement à quatre hausses en tout cette année. Il n’a manqué qu’un vote pour une quatrième hausse de taux en 2018. La banque centrale a en revanche porté ses anticipations à trois hausses de taux en 2019, contre deux attendue auparavant. Elle prévoit deux autres relèvements en 2020. 

Dans son communiqué, la Fed estime que les perspectives économiques des Etats-Unis se sont renforcées ces derniers mois, et s'attend à une croissance de l'activité économique "à un rythme modéré à moyen terme", avec des conditions de marché de l'emploi qui devraient "rester solides". 

La Fed a laissé inchangée sa prévision pour l’inflation pour 2018 et 2019, à respectivement +1,9% et +2%. "Il n'y a pas dans les données un signal que nous sommes à l'aube d'une accélération de l'inflation", a souligné Jerome Powell lors d’une conférence de presse.

Les prix de l’or ont clôturé la journée en hausse de plus de 1%, proche d'un plus haut de deux semaines. L’argent a gagné 2,47%, à 16,63 $ l’once, alors que le dollar américain a touché un plus bas journalier.

L’or n’est-il pas supposé baisser lorsque les taux d’intérêt montent ?

La vigeur des métaux précieux est attribuée au repli du dollar consécutif aux commentaires un peu moins "faucons" que prévu de J.Powell, ainsi qu'au flou entourant les développements de l'économie américaine, soumise ces derniers temps à de multiples turbulences. L'incapacité persistante de l’administration Trump et de la majorité républicaine dans les deux Chambres à s’entendre sur un programme économique efficace, la menace de guerres commerciales, autant avec les amis que les ennemis, et ce sentiment sous-jacent que les tensions observées à l'échelle mondiale et domestique, de Washington à Moscou en passant par Pyeongchang, pourraient s'intensifier à tout moment… tout cela semble contribuer au fait que l’or est un placement judicieux dans la période actuelle.


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Goldbroker ™  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits