Stratégie de guerre commerciale : Quel est l'objectif de Trump ?

Publié par Richard Détente | 11 juil. 2018 | Articles 587

Trump lance des guerres commerciales à travers toute la planète. Quelle stratégie poursuit-il ? Que peut-on tirer de ses deux slogans de campagne : "America First" et "Make America Great Again" ?

 

 

Idées clés :

- Imaginons que Trump n'est pas idiot.

- Pourquoi Trump enclenche des guerres commerciales sur tous les fronts dans le monde.

- Quels objectifs ont ces guerres commerciales, et peut-on vraiment parler de guerre ?

- Enfin, quels changements dans la stratégie américaine pour le dollar, son armée et son approvisionnement énergétique ?



Depuis plusieurs semaines j'entends parler des fameuses guerre économiques que Trump déclenche un peu partout dans le monde. "America First""Make America Great Again". Ces slogans de campagne sont repris par les médias pour présenter Trump comme un populiste décérébré prêt à plonger le monde dans des conflits incessants.

Mais aujourd'hui j'aimerais vous proposer une vision différente. Essayons d'admettre un instant que Trump pourrait ne pas être qu'un idiot qui a eu une chance insolente, mais au contraire que son parcours témoigne d'une capacité à penser une stratégie de long terme au service d'un projet politique.

Mais pourquoi chercher à défendre ce personnage qui a démontré sa vulgarité à de nombreuses reprises ? Ça sert à quoi de faire l'avocat du diable tout le temps ?

Je suis profondément convaincu que pointer les défauts des gens ou chercher constamment à critiquer pour démolir n'enrichit pas beaucoup notre réflexion. En prenant l'hypothèse que Trump est un stratège rationnel, alors on peut commencer une analyse fine du projet américain, et des outils qu'ils mettent en place.

Nous allons donc parler du Roi dollar, de la puissance militaire américaine et de la question centrale de l'énergie pour tenter de comprendre ce qu'il se passe en Amérique.

Donald Trump a lancé deux slogans de campagne avec deux messages bien différents.

1) "Make America Great Again" : Rendre sa splendeur à l'Amérique. Il s'adresse évidemment aux Américains, puisqu'il leur promet de retrouver un dynamisme et une fierté nationale qui rappellent un succès passé où les États-Unis étaient le phare du monde.

D'accord, mais "c'était mieux avant", ça fait un peu "réac". Puis les États-Unis ne sont pas les derniers de la liste en terme d'influence…

Peu importe. Une part importante de la population a le sentiment d'avoir été déclassée et cette idée a suffisamment fait écho pour faire élire Trump. Sur le plan économique, Trump a décliné ce slogan du point de vue de la protection de l'économie américaine. Donc le projet est clairement de réindustrialiser le pays pour faire baisser le chômage et redonner des couleurs au rêve américain.

Le deuxième slogain intéressant est "America First" : L'Amérique en premier. Et là, c'est un signal qui s'adresse au reste du monde. Dans la tête de Trump, son pays pourra retrouver sa splendeur s'il se met au boulot, mais surtout s'il reprend une position dominante sur les autres pays. C'est un slogan qui annonce que les négociations entre les États-Unis et le reste du monde vont se durcir pour que les États-Unis puissent bénéficier d'un rapport de force qui leur sera favorable.

Donc, il nous annonce qu'il va sortir la machine à claques de son bureau. C'est plutôt agressif comme discours. Mais c'est un discours à rebours de l'histoire économique. Aujourd'hui, on pense plutôt multilatéralisme, accords commerciaux d'ensemble, ouverture des frontières. Cela va conduire à un repli sur soi. Ce n'est pas très positif comme message, non ?

Trump pense clairement que la mondialisation telle qu'elle se fait aujourd'hui n'est pas au service des intérêts américains. Sa conclusion naturelle est qu'il faut changer cette mondialisation pour la mettre à son service. Je suis certain de cela depuis que le Washington Post a révelé que Trump avait demandé à Macron de quitter l'Union Européenne. En échange il a promis à notre président de meilleures conditions commerciales avec les États-Unis. 

C'est fou ça, et pourquoi pas lui demander d'embrasser sa main aussi pendant qu'on y est ?

C'est exactement ça. L'Amérique de Trump est là pour dominer économiquement le monde et pour rien d'autre. Cela a des conséquences positives pour certains pays et pour d'autres, comme la France, ça va devenir plus compliqué.

Des conséquences positives pour certains pays ? J'attends de voir.

Pour comprendre tout cela il faut articuler trois choses qui ont un rôle clé. La place du dollar dans l'économie mondiale, le rôle central de l'énergie dans la croissance mondiale et enfin le poids écrasant de l'armée américaine.

Comme vous le savez tous, la puissance des États-Unis jusqu'à aujourd'hui est basée sur la stratégie suivante : Les États-Unis offrent une couverture militaire à ses alliés à travers le monde, grâce à ses bases militaires et à l'OTAN. Cette armée surdimensionnée, sans égale dans le monde, sert également aux États Unis à s'assurer un approvisionnement en énergie. Je ne vous refais pas le couplet sur l'Irak, la Syrie, etc…

Le contrôle des énergies fossiles via la politique américaine au Moyen-Orient permet également aux États-Unis d'inonder le monde de dollars, car le pétrole se négocie principalement en dollars. Le dollar, qui reste LA monnaie internationale largement au dessus des autres, permet aux États-Unis de financer sans trop de problèmes leur déficit commercial avec le reste du monde. Jusqu'à aujourd'hui, c'était ça le deal américain. Cela faisait des heureux comme le Japon, ou dans certains cas l'Europe, et des beaucoup moins heureux, comme en Irak.

Houlà, c'est costaud comme couplet. Donc, pour résumer encore un peu plus, les États-Unis assuraient la primauté de leur économie grâce au dollar et au contrôle des énergies fossiles. Et bien sûr, leur armée était l'outil indispensable à leur diplomatie pour mettre en oeuvre ce programme. Bon, d'accord, mais pourquoi ont-il le besoin de changer de recette ?

Depuis la chute du mur de Berlin, la situation des États-Unis a changé petit à petit sous l'action de la mondialisation. Pour faire simple, à la fin de la 2e guerre mondiale, le PIB américain représente la moitié du PIB mondial et ils détiennent les 2/3 des réserves d'or mondiales. Donc ça cause quand même.

Aujourd'hui les États-Unis c'est plus ce que c'était, puisque le PIB américain représente environ 25% du PIB mondial et la Chine vient de leur passer devant. Quant aux réserves d'or, personne n'en sait rien puisqu'ils ne communiquent plus les chiffres depuis quelques années. Mais presque tout le monde suppose qu'il ne reste plus grand chose. La principale cause à tout cela s'appelle mondialisation et multilatérisme. Le poids des États-Unis s'affaiblit au profit d'un rééquilibrage mondial.

Dit comme ça, ça a l'air plutôt chouette.

On pensera ce que l'on veut de la mondialisation et de l'affaiblissement des nations, mais en tout cas, Trump n'en veut pas. Dans l'esprit de Trump,  l'Amérique doit retrouver sa grandeur et passer en premier. Du coup, il propose de changer de stratégie. Pour lui, il est devenu essentiel de casser cette mondialisation qui ne lui convient pas et de remettre les États-Unis au centre de tous les échanges intéressants. C'est dans ce sens qu'il faut comprendre ses actions internationales. Il remet en cause toutes les grandes alliances commerciales du type ALENA, TAFTA et autres traités commerciaux dans lesquels l'Amérique n'est pas suffisamment bien servie, selon lui. L'idée est que si les États-Unis négocient en face-à-face avec chaque pays ils auront un rapport de force plus important. C'est tout à fait exact.

Comme le disait Audiard, quand le gars de 130 kg dit certaines choses, le gars de 60 kg l'écoute.

C'est là que nous en arrivons à ces soi-disantes guerres commerciales. Il ne s'agit pas du tout d'une guerre, mais d'un changement de stratégie. Le but des États-Unis n'est pas de détruire les autres pays, parce qu'un guerre c'est ça. Non, le but c'est de reprendre l'avantage commercial. Du coup, Trump met en place toutes les barrières douanières qu'il faut pour rééquilibrer ses balances commerciales avec le reste du monde. Donc clairement, il veut se payer les Chinois et les Allemands qui profitent d'une monnaie sous-évaluée pour faire des excédents commerciaux avec les États-Unis.

Quand tu dis ça comme ça, on dirait que Trump rétablit une situation injuste. Mais les États-Unis ne sont pas réputés pour se laisser marcher sur les pieds. Ils devaient bien y trouver un avantage à cette situation avant, non ?

Tout à fait. Avant, ils avaient un avantage tellement écrasant sur les autres qu'ils pouvaient se permettre d'acheter tout ce que le monde pouvait leur vendre. En plus, cette stratégie de deficits commerciaux permettait de ventiler des dollars partout sur la planète. Mais le revers de cela, c'est la dette et la désindustrialisation. Pour Trump, la stratégie "open bar" est terminée. Pour lui, il est important que l'Amérique se remette au boulot et reprenne de l'avance sur les autres. Justement, comme pour produire des choses il faut de l'énergie, et que les États-Unis sont devenus l'un des premiers producteurs d'énergie avec les pétroles de schiste, et bien Trump explique à tout le monde que l'armée américaine en vadrouille dans le monde, c'est terminée. On ramène les militaires à la maison, car ils n'ont plus besoin de ces conflits pour l'énergie. Du moins plus autant. Ce n'est pas pour rien que Trump veut sortir de l'OTAN. Dans sa tête, ce machin d'après guerre coûte cher et il ne voit pas pourquoi ce serait les Américains qui paieraient pour les autres.

Ah quand même… Mais ça va pas poser quelques petits problèmes d'exécution, ce plan-là ? Et le dollar, on n'en a pas vraiment parlé ?

Nous parlerons en détail de la façon dont Trump utilise le dollar pour chahuter le reste du monde et quelles seront les conséquences pour l'Europe dans le prochain épisode, car il est très important d'y consacrer un épisode entier.


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Richard Détente  Vidéos de vulgarisation économique et financière

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits