Risques extrêmes, préparez-vous pour un monde brisé

Publié par Egon Von Greyerz | 12 avr. 2018 | Articles

D'ici 2025, le monde aura bien changé. Les gouvernements, les banques centrales ou les médias ne nous apprendront rien sur les 4-7 prochaines années, car ils sont incapables de voir ce qui se profile et ne disent pas la vérité. Mais l'histoire nous donne de précieuses indications. La plupart des gens comptent sur Internet pour obtenir des informations, mais la plupart d'entre elles sont indigestes, trompeuses, fausses ou tout simplement trop difficiles à comprendre.

Depuis plusieurs années, je mets en garde les gens contre les risques et changements à venir. Très peu de personnes sont conscientes de ces risques, et encore moins les comprennent. Dans cet article, je vais tenter de résumer mon point de vue.

1. Dettes et dérivés

Le total des dettes et des produits dérivés dans le monde se situe entre 2,5 et 3,5 quadrillions $. Soit 35-50 fois le PIB mondial. La majeure partie de ce montant énorme est constituée de dérivés hors bilan. Ces dérivés ne sont soutenus par rien et lorsque la contrepartie fera défaut, ils imploseront et perdront toute valeur. C'est garanti. En outre, la majeure partie de la dette mondiale, soit 250 000 milliards $, fera défaut à cause de l'implosion des prix des actifs et de l'explosion des taux d'intérêt.

2. Actions

La capitalisation boursière mondiale s'élève à environ 80 000 milliards $, une multiplication par trois depuis 2009. Lorsque la bulle de la dette implosera, il en sera de même pour les actions. En termes réels, par rapport à l'or, les actions perdront au moins 95%. En 1929-1932, la baisse nominale était de 90%, mais cette fois-ci, la situation est bien pire.

3. Obligations et taux d'intérêt

Le marché haussier de 35 ans des obligations et le marché baissier des taux d'intérêt ont pris fin en 2015-6. L'impression monétaire et la manipulation des taux par les banques centrales ont faussé le marché des obligations. Les émetteurs d'obligations, publics ou privés, feront défaut et les taux d'intérêt grimperont rapidement. Les taux atteindront au moins les niveaux des années 1970 et du début des années 1980, soit environ 20%. Les banques centrales perdront le contrôle des taux, les taux longs étant les premiers à monter. Un défaut de paiement sur la dette systémique entraînera des taux supérieurs à 20%.

4. Monnaies

Au cours des 100 dernières années, toutes les principales devises ont baissé de 97-99% en termes de pouvoir d'achat et par rapport à l'or. Elles entrent dorénavant dans la dernière phase de leur course vers le bas. Avec seulement 1-3% restants à perdre, il est garanti que les devises atteindront leur valeur intrinsèque de ZÉRO. Nous assisterons à une baisse importante de la valeur de la papier-monnaie au cours des prochaines années, avec en tête le dollar américain.

5. Système financier

Avec l'implosion des marchés de la dette et des actifs, il est peu probable que le système bancaire et financier survive dans sa forme actuelle. Il y aura d'importants défauts et les actifs des déposants pourraient tous disparaître ou devenir sans valeur. Le risque de conservation est également élevé, ce qui signifie que tout actif client tel que les actions, les obligations ou les métaux précieux pourrait s'évaporer.

6. Impression monétaire - Hyperfinflation

Alors que les marchés de la dette implosent et que le système financier subit de fortes pressions, les banques centrales paniquent et impriment des quantités illimitées de monnaie. Elles tenteront également d'abaisser les taux, mais sans succès. Lorsque les marchés obligataires s'effondreront, les banques centrales perdront le contrôle et les taux monteront en flèche. Contrairement à 2007-2009, l'impression monétaire n'aura aucun effet cette fois-ci. Cela n'empêchera pas les banques centrales d'inonder le marché de morceaux de papier sans valeur, ce qui entraînera une hyperinflation.

Mais ce ne sera pas le type d'hyperinflation où tous les prix flamberont étant donné que les actifs bancaires et les bulles s'effondreront. Pratiquement toutes les matières premières vont augmenter, d'autant plus qu'elles sont libellées en dollars américains, mais certaines beaucoup plus que d'autres. Il y aura probablement d'importantes pénuries alimentaires qui exerceront une forte pression sur les prix. La plupart des produits de base vont augmenter, au moins au début. Certains chuteront plus tard, lorsque la demande industrielle diminuera. Les prix des métaux précieux augmenteront considérablement, tant en termes réels que nominaux.

7. Déflation - implosion d'actifs

Au moment même où l'hyperinflation fera rage, la plupart des bulles d'actifs chuteront en termes réels. Cela inclut les actions, les obligations, l'immobilier, l'art, les voitures de collection, etc. Comme l'impression monétaire échouera une dernière fois, l'hyperinflation se transformera en implosion déflationniste lorsque tous les prix des actifs s'éffriteront et que le monde tombera en dépression. Il est peu probable que l'or et l'argent baissent sensiblement à ce moment-là.

8. Troubles sociaux, guerres civiles, guerres

Les inégalités ont atteint des extrêmes au cours des dernières décennies. Aujourd'hui, 42 personnes détiennent la même richesse que les 3,7 milliards de personnes les plus pauvres. Aux États-Unis, les 0,1% les mieux placés détiennent 25% de la richesse américaine. Alors que l'économie se détériore, ces énormes différences sont susceptibles de provoquer des troubles sociaux. Les estomacs vides sont dangereux. La migration récente en Europe et aux États-Unis pourrait également entraîner des troubles sociaux et même des guerres civiles. En période de pressions économiques, les minorités sont souvent blâmées pour les problèmes.

Lorsque les pays sont à court d'argent, ils déclenchent souvent des guerres. Nous pouvons déjà entendre le son des tambours de guerre de l'Occident, mené par les États-Unis, alors qu'ils s'unissent tous contre la Russie. La puissance militaire de la Russie et de la Chine est de loin supérieure à celle des occidentaux. Mais tout pourrait arriver en cas de guerre nucléaire, et il ne resterait pas grand-chose de la terre. Le risque de guerre est actuellement élevé.

9. Or et argent

Lorsque le système financier mondial s'effondre, que les actifs papier et la papier-monnaie perdent leur valeur, l'or et l'argent conservent non seulement un pouvoir d'achat constant, comme ils l'ont fait tout au long de l'histoire, mais s'apprécient sensiblement en termes réels. Que l'or passe à 10 000 $ ou 32 000 $, comme je l'ai mentionné la semaine dernière, et l'argent à 500 $ ou plus, n'est pas ce qui importe. Mais il est pratiquement garanti que l'or et l'argent reflèteront à la fois l'impression monétaire massive qui inondera la planète et la dépréciation de la papier-monnaie. L'or physique et l'argent seront également un refuge dans un monde dangereux.

Les métaux précieux ont débuté un marché haussier en 1999 et ont atteint un sommet temporaire en 2011. Après une correction latérale pendant quelques années, l'or et l'argent sont maintenant prêts à exploser à la hausse. En raison des risques actuels, cela pourrait arriver à tout moment.

L'or et l'argent atteindront des niveaux que personne ne peut imaginer aujourd'hui. Lorsque la déflation s'installera, ils redescendront de leurs sommets avant de se stabiliser à un niveau très élevé. La raison pour laquelle l'or et l'argent ne chuteront pas, comme après 1980, est la faillite à venir du système financier, l'or étant la seule monnaie stable et fiable (mesurée en pouvoir d'achat). Il y aura une réévaluation de l'or et une compréhension renouvelée que l'or est la seule monnaie capable de survivre au fil du temps. Que l'or soutienne une devise ou non, nous verrons. Personnellement, je préférerais qu'il ne soit pas contrôlé ou manipulé par une autorité quelconque, mais échangé librement (Free Gold).

10. Prendre ses précautions

Économiquement, financièrement, politiquement et socialement, le monde sera bien différent. Nous allons vivre le plus grand transfert de richesse de l'histoire. Les actions, obligations, actifs bancaires et l'immobilier verront leur valeur baisser de 75 à 95%. Les investisseurs détenant des actifs réels comme des terres agricoles productives s'en tireront beaucoup mieux.

Certaines mesures de préservation du patrimoine sont relativement faciles à prendre, comme la détention d'or et d'argent physique avec stockage en dehors du système bancaire et à l'extérieur de votre pays de résidence. Toute personne devrait avoir un pourcentage important de son patrimoine en métaux physiques. À mon avis, 25% est un minimum absolu.

Je ne pense pas me tromper sur les risques décrits ci-dessus. Cela pourrait arriver maintenant ou plus tard, mais les risques sont déjà là et, par conséquent, une protection ou une assurance est essentielle.

Si vous craignez que l'un de ces risques se matérialise, vous devriez vous protéger aujourd'hui.

N'ignorez pas les risques et n'ignorez pas l'histoire.


Source originale: Matterhorn - GoldSwitzerland


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Egon Von Greyerz  Membre du conseil d'administration de Goldbroker.com - Fondateur MAM

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits