Réconcilier les perspectives du dollar US avec les COT Reports super haussier sur l'or et l'argent...

Publié par Gold Broker | 9 août 2017 | Articles

Par Clive Maund

Le dollar US est tellement important pour tout, et particulièrement les métaux précieux, qu’après sa récente chute, c’est le bon moment pour s’y intéresser de près. Comme certains l’ont peut-être remarqué, quelques indicateurs liés au dollar suggèrent que, après un probable autre déclin, il pourrait rebondir ou, tout du moins, se reposer dans une fourchette de côté pendant quelque temps, avant de décliner plus sérieusement. 

Commençons par jeter un coup d’œil sur deux indicateurs. Le dernier graphique US dollar Hedgers, qui ressemble à un graphique du CoT, commence à avoir une allure haussière et, en attendant que ces positions faiblissent un peu, il est peu probable que le dollar décline significativement sur le court terme.

 

hedgers position

 

Pendant ce temps, le dernier Dollar Optix, ou graphique de l’optimisme, montre aussi que le pessimisme perd du terrain. Cela ne signifie pas nécessairement que la tendance baissière du dollar est terminée, car des petits rallyes peuvent la ralentir avant un plongeon vers de nouveaux bas. Ces deux indicateurs suggèrent qu’un rallye de redressement du dollar est probable, peut-être après qu’il ait décliné un peu plus avant, même s’ils n’indiquent pas que ce rallye ira très loin.

 

USD optix

 

Bon, comment cela peut-il se concilier avec notre position super haussière sur les métaux précieux, l’or et l’argent ? Il y a quelque chose qui cloche, puisqu’un rallye du dollar signifie normalement une baisse de l’or et l’argent. Alors, que se passe-t-il ici ? Les derniers CoT Reports pour l’or et l’argent étaient super haussiers, surtout pour l’argent, encore plus haussiers qu’à la fin 2015, et ce qu’il faut retenir ici est qu’ils le sont toujours, malgré toutes autres considérations ou ce qu’il se passe ailleurs. Et cela peut signifier plusieurs choses : soit que le dollar et l’or et l’argent monteront ensemble, ce qui est peu probable, mais possible, ou qu’après un rallye de redressement ou une consolidation, le déclin du dollar reprenne, peut-être de plus belle, et, comme nous allons le voir, il pourrait peut-être accélérer vers un krach. 

Regardons maintenant les graphiques du dollar, en commençant par le récent graphique de neuf mois. Comme nous l’avions déjà remarqué il y a un ou deux mois, il est tiré vers le bas à un rythme accéléré par une tendance baissière parabolique. Nous arrivons maintenant à une jonction critique au-dessus d’un support clé, tandis que les indicateurs principaux suggèrent un rebond ou une pause dans le déclin. Cependant, si jamais la parabole poussait le dollar sous ce support, un déclin très sévère, voire un krach, pourrait avoir lieu. 

 

Graohique du dollars US sur 9 mois

(Le dollar continue d’être poussé à la baisse par la tendance baissière parabolique en accélération, montrée ici, mais il se rapproche d’un support clé et il est survendu, donc il sera intéressant de voir si la tendance baissière parabolique le pousse à casser ce support – si elle le fait, attendons-nous à une CRISE MAJEURE – cela pourrait être le message des CoT Reports haussiers sur l’or et l’argent.

Très, très survendu sur le MACD)

 

Sur le graphique de quatre ans, nous pouvons voir comment la tendance baissière parabolique a poussé le dollar à la baisse vers son support clé, approchant les limites inférieures d’une grande formation d’élargissement baissière. Tandis que plusieurs indicateurs suggèrent qu’il fera au moins un petit arrêt ici, les conséquences d’une cassure à la baisse du dollar seront probablement graves – et cela pourrait être le message des CoT Reports super haussiers sur l’or et l’argent.

 

Graphique USD dollars sur 4 ans

(Le dollar pourra bientôt jouir d’un certain repos, vu qu’il arrive à un support solide en approchant les limites inférieures de la grande formation d’élargissement baissière. Cependant, si la tendance baissière parabolique réussit à forcer une cassure vers le bas, le dollar pourrait se retrouver en chute libre.

De plus en plus survendu sur le MACD)

 

Cela vaut aussi la peine de jeter un coup d’œil sur le graphique de quatre ans du Power Shares US Dollar Index Bullish Fund, qui ressemble au graphique de l’indice du dollar, sauf que l’on peut y voir le volume et des indicateurs de volume. La ligne accumulation/distribution, en particulier, est extrêmement faible, et elle nous donne une indication de plus que le dollar pourrait être dans les premières phases d’un déclin très sérieux. Encore une fois, cela pourrait expliquer les CoT Reports fortement haussiers sur l’or et l’argent. 

 

Graphique USD index sur 4 ans

(La raison pour laquelle nous regardons le graphique « par procuration » du dollar, l’UUP, est surtout pour mettre en valeur la ligne extrêmement faible d’accumulation/distribution, qui suggère que, tandis que le support aux limites inférieures de la formation d’élargissement pourrait le soutenir pendant un temps, les chances d’une cassure à la baisse et d’un plongeon menant à une crise majeure sont plus élevées.)

 

En fait, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi le dollar pourrait bientôt s’effondrer. Les dirigeants américains se battent depuis des années pour maintenir la suprématie du dollar US en tant que devise de réserve internationale, ce qui implique le maintien d’une machine militaire massive dans le monde entier, avec des centaines de bases militaires outremer, afin de projeter sa puissance et d’imposer sa domination. La raison pour laquelle la domination du dollar en tant que devise internationale de réserve est si importante pour les États-Unis et lui apporte un pouvoir si énorme et disproportionné est qu’elle permet au pays de parasiter le reste du monde. Au lieu d’échanger des biens et services pour d’autres biens et services, comme doivent les autres pays, les États-Unis impriment tout simplement des montagnes de papier intrinsèquement sans valeur qu’ils échangent pour des biens et services qui sont le produit d’efforts réels. Ils se foutent de la gueule du monde, et cela depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale. Ceux qui ont osé défier l’hégémonie du dollar en tentant de commercer dans d’autres devises, comme Kadhafi et Saddam Hussein, ont été assassinés, et leurs pays ont été laissés en ruines. Maintenant les puissances montantes de l’Orient, comme la Chine, menacent l’hégémonie du dollar, mais elles ne peuvent être attaquées, car elles possèdent des armes nucléaires et pourraient riposter. La Russie possède aussi des armes nucléaires et ne peut donc être attaquée physiquement, sauf peut-être par une « première frappe mortelle ». Ses tentatives parallèles pour se débarrasser de l’hégémonie du dollar constituent la raison pour laquelle elle se fait assiéger économiquement via un prix artificiellement bas du pétrole et des sanctions, et pourquoi le gouvernement démocratiquement élu de l’Ukraine a été renversé par des néonazis hautement financés pour mettre en place un gouvernement de marionnettes pro USA, anti Russie. Ce qu’il faut retenir là-dedans est que les États-Unis ont réussi à se mettre à dos une grande partie du monde avec son approche musclée pour maintenir la domination du dollar, et en utilisant la force militaire quand elle peut s’en tirer ainsi. Les seuls pays qui sont heureux de ces efforts sont Israël et les acolytes comme la Pologne, le Royaume-Uni, et les états clients comme l’Arabie saoudite, qui subiront un choc lorsqu’ils découvriront, après que l’on se soit occupé de l’Iran, qu’ils ne sont désormais plus aussi importants qu’avant. L’Orient applique une stratégie bien réfléchie pour se débarrasser de la domination du dollar, ce qui inclut d’acheter d’énormes quantités d’or, aussi rapidement que l’Occident peut leur en vendre; l’or papier du COMEX, ce n’est pas pour eux, et ceux d’entre vous qui avez lu « L’art de la guerre » savent qu’il ne faut pas les sous-estimer. Ainsi, la menace continuelle des Américains d’utiliser la force, exemplifiée par les exercices militaires extrêmement provocants et brutaux de l’OTAN tout près de la frontière russe en Lettonie et en Pologne etc., sera émoussée et repoussée. L’Orient va probablement contourner graduellement le dollar jusqu’à ce que l’économie américaine s’effondre, incapable de soutenir le lourd fardeau de dettes massives, de l’État-Providence et des dépenses militaires. Cela rend la situation très dangereuse, parce que les États-Unis vont être tentés d’utiliser encore plus la force pour maintenir leur domination, tant qu’ils peuvent toujours se le permettre. 

Seulement quelques mois après être entré en fonction, Donald Trump, qui représentait un espoir pour plusieurs personnes car il devait s’occuper des problèmes sérieux qui nuisent aux États-Unis, a été neutralisé par l’État profond – ces gens n’allaient pas laisser un « champion des gens ordinaires » remettre en question leurs positions de pouvoir, leurs privilèges et déranger le statu quo qui les sert si bien. Ils ont déjà réussi à réduire sa présidence en miettes. Ils contrôlent les médias, et une pièce essentielle de leur plan pour le discréditer et miner son autorité a été cette histoire selon laquelle il aurait comploté avec la Russie pour truquer les élections en sa faveur, avec le bénéfice additionnel de faire de la Russie le vilain de cette histoire. Cela importait peu que cette affirmation ne tienne pas debout, les médias l’ont répandue. Et comme si cela n’était pas suffisant, ils se sont mis à attaquer sa famille au cours des dernières semaines, et il est évident qu’ils en remettront une couche s’ils n’atteignent pas leurs objectifs. Face à cette formidable résistance, Trump a déjà baissé les bras et il est déjà un président « en fin de mandat », se contentant d’exprimer ses frustrations contre le système dans des « tweets ». Plutôt que « d’assécher le bourbier », comme il l’a promis, il est plutôt très embourbé, et jusqu’au cou. 

Enfin, jetons un coup d’œil rapide au graphique à très long terme sur vingt ans de l’indice du dollar. Ce graphique indique clairement que si le dollar atteint un pic et débute bientôt un déclin sévère, ce ne sera pas la première fois lors des deux dernières décennies : entre 2002 et 2008, il a chuté violemment – longtemps avant d’être menacé de perdre son statut de réserve internationale. Ce graphique montre également qu’il pourrait chuter très loin du pic d’élargissement qui semble approcher sa complétion. 

 

USD dollars Index sur 20 ans

(Avec le pouvoir qui s’en va inexorablement vers l’Est, le statut du dollar en tant que devise de réserve est de plus en plus menacé, et il n’est pas possible, pour les États-Unis, de « discipliner » la Chine et la Russie, comme ils l’ont fait avec l’Irak et la Libye lorsque ces derniers ont tenté de ne plus utiliser le dollar. Il semble qu’un pic se soit formé et que, s’il casse à la baisse, il puisse se retrouver en chute libre.)

 

Conclusion : Les derniers CoT Reports, extrêmement haussiers, le sont toujours même si le dollar est survendu et que quelques-uns des indicateurs semblent positifs. Le dollar pourrait se diriger vers une cassure et un déclin sévère, voire un krach.


Source originale: Clivemaund


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits

Lire aussi :