Qui paiera les milliards d'euros de dette de la France ?

Publié par Richard Détente | 4 oct. 2017 | Articles

Qui paiera les 2 150 Mds € de dette de la France ? Les français seront-ils les seuls à payer ou vont-ils être aidé ? Si oui par qui ?

 

 

La France est endettée à hauteur de 2 150 mds € soit à peu près 100% du PIB. Certes, mais est-ce que c'est grave ? Et, plus important, qui va payer cette dette ?

Je vous propose de faire le tour de la question, car il faut bien garder en tête qu'une dette est toujours payée par quelqu'un. Toujours !

2 150 mds, ça paraît beaucoup, mais on a du mal à se représenter cet ordre de grandeur. T'as pas une image ?

Si, c'est très simple. Le PIB, c'est 2 200 mds €. Comme le PIB est la somme des valeurs ajoutées de toute la chaîne de production du pays, il est aussi égal à la somme des revenus du pays.

Donc, la dette représente un an de richesse du pays.

Sinon, on peut imaginer que si l'on empile des billets de 500€, avec le PIB français on peut faire tas dont la hauteur vaut à peu près un aller-retour sur la lune (un chouia plus en réalité).

Ok, la distance terre-lune, ça en jette, mais en vrai, c'est pas si énorme. Regarde : imagine que le Français moyen gagne 2 200 € net par mois, ce qui fait 27 000 € à l'année. Avec un emprunt sur 20 ans, il peut s'acheter un logement à 200 000 €, soit un peu plus de 7 ans de salaires.

Si on peut s’endetter à hauteur de 7 ans de salaires, être endetté à hauteur de 1 an de revenu, c'est pas si énorme.

Oui, sauf qu'il y a plusieurs limites à ce raisonnement.

Il faut comprendre que le PIB représente la richesse produite par le pays, mais la dette appartient au budget de l'État. Et le budget de l'État total, c'est environ 380 mds € de dépenses et seulement 300 mds € de recettes. Du coup, la dette ne représente pas 7 années d'impôts et de taxes.

Ah oui, là c'est plus pareil du tout.

Puis, lorsque que tu empruntes pour acheter une maison, tu rembourses un crédit, mais tu te constitues un patrimoine et tu rembourses petit à petit l'argent prêté, que l'on appelle "le principal", plus les intérêts. Dans le cas de la dette de la France, non seulement l'État ne rembourse pas sa dette, puisqu'elle augmente chaque année, mais en plus, la montagne de dette génère des intérêts que nous ne sommes pas non plus capable de rembourser.

Mais si on ne peut pas payer les intérêts, c'est que nous sommes en faillite, non ?

Une société ou un particulier le serait, oui. Mais pas l'État, car il emprunte pour rembourser les intérêts.

En 2016, les intérêts de la dette payés par l'État étaient de 44 mds € et, toujours en 2016, il nous a manqué 80 mds € pour être à l'équilibre entre les dépenses et les recettes. Donc, nous avons emprunté ces 80 mds € pour payer les intérêts de notre dette publique, plus d'autres trucs.

C'est une histoire de fou, ça, emprunter pour payer ses intérêts. Qui sont les pigeons qui acceptent de prêter à un gars qui ne peut même pas rembourser les intérêts de sa dette... Oh, non, tu ne vas pas me dire que...

Ben si, aujourd'hui c'est toi et tous les Français qui participent à payer la dette de la France.

Notamment avec les assurances-vie et les banques, je te renvoie sur la vidéo sur les taux d'intérêt négatifs.

Mais attends, tu dis que l'on "participe" ? On n’est pas les seuls à payer ?

Non, on n’est pas les seuls, puisque environ 60% de la dette de la France est détenue par des étrangers. Mais cette part est en diminution depuis quelques années.

Du coup, on trouve aussi les assureurs et les banques françaises qui revendent tout ça à leurs clients via leurs placements financiers, mais on retrouve aussi la banque de France !

Ça existe plus la banque de France, maintenant que l'euro est là !

Ah que si ! La Banque centrale européenne est en réalité l'entité qui gère toutes les banques centrales nationales. Mais les banques centrales font toujours une part du boulot.

D'ailleurs, lorsque la BCE annonce des "politiques monétaires non conventionnelles", qui sont un terme poli pour parler d'émission monétaire ou de rachat de dette des pays européens, ce sont les banques centrales nationales qui rachètent la dette de leur propre pays.

Comme ça, en cas de problème majeur, chacun retourne chez soi avec ses propres problèmes de dette.

Mais non, enfin, l’Europe, c'est la solidarité monétaire ; il est impossible que des banques centrales nationales rachètent la dette de leur pays, ça va à l'encontre d'une gestion saine des finances publiques.

Attention, les banques nationales peuvent racheter la dette de leur pays dans les proportions et dans les conditions décidées par la Banque centrale européenne. C'est pas non plus complètement n'importe quoi.

Tant que l'euro existe, c'est bien la banque centrale européenne qui gère la solidarité monétaire de la zone.

Mais si, un jour, l'euro venait à disparaître, chacun se retrouverait avec ses problèmes.

Bon, si le sujet intéresse du monde, on verra ça dans un autre épisode.

Mais tu as dit qu'on serait pas les seuls à payer la dette. Qui va nous aider ?

Pour faire simple, la dette sera payée par les citoyens français qui paient des taxes et des impôts ou par des citoyens d’autres pays qui paient aussi des taxes et des impôts chez eux.

Comment ça va se passer pour se répartir le « qui paie combien ? »

Alors ça, on le verra la semaine prochaine dans la suite de cet épisode tout aussi passionnant que déprimant, j’en conviens.


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Richard Détente  Vidéos de vulgarisation économique et financière

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits