Or vs Apple : Quel est le meilleur investissement ?

Publié par Gold Broker | 19 mai 2016 | Articles

 

Simon Constable : Quel est le mieux pour votre portefeuille d’investissement, acheter de l'or ou des actions Apple ? 

Je suis à Wall Street avec Adam Johnson, fondateur et auteur de la newsletter Bullseye Brief.

Adam, vous étiez investisseur, puis vous êtes devenu analyste financier, et vous êtes redevenu investisseur… Nous avons ici deux choix qui suscitent beaucoup d’émotion : Apple et l’or.

Adam Johnson : Je ne vois rien d'autre de plus religieux que l’or versus Apple. Pour répondre à votre question, je choisis l’or, merci beaucoup, Simon.

Simon Constable : Pourquoi ? L’or ne paie pas d'intérêts, il ne monte pas…

Adam Johnson : Voici le problème : Apple est devenue une action m’as-tu-vu, c’est "i-peut-être", c’est "i-ennuyant", c’est… sortiront-ils un iPhone qui excitera les gens à travers le monde… le nouveau iPhone SE n’y est pas parvenu… est-ce que l'iPhone 7 sera mieux que le iPhone 6… y aura-t-il une Apple TV, y aura-t-il une iCar… y aura-t-il une réinvention de iTunes… y aura-t-il quelque chose qui me poussera à acheter cette société, car elle serait plus qu’une société qui verse des dividendes – ce qu’elle est maintenant – et redeviendrait une société de croissance ? D’ici là, c’est une histoire « iShowMe » et je (i) ne suis aucunement intéressé.

Simon Constable : Parlons maintenant de l’or, ce "pet rock" (caillou de compagnie) comme le nomment certaines personnes…

Adam Johnson : Au passage, celui qui a inventé le "pet rock" dans les années 1970 est aujourd’hui milliardaire… donc ça me convient ! La demande industrielle pour l’or représente seulement 55% de la demande totale… ce qui signifie que les 45% restants sont des gens qui veulent en détenir, qui y voient une valeur d’investissement, qu’il s’agisse d’une banque centrale, de vous ou moi, ou encore de gens qui anticipent un avenir plutôt sombre… mais le fait est que l’or a traversé l’épreuve du temps, n’est-ce pas ?

Simon Constable : C'est vrai...

Adam Johnson : Combien de classes d’actifs sont là depuis non pas des centaines d’années, mais des milliers d’années ? Quelle qu’en soit la raison, les gens lui ont toujours attribué une valeur… cela vaut quelque chose.

Simon Constable : Nous avons fait le tour ! Merci beaucoup. L’or bat Apple, point final. C’était Adam Johnson, de la newsletter Bullseye Brief. Sam Constable, Outside on Wall Street


Source: Forbes


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors que "GoldBroker.fr tous droits réservés" est mentionné accompagné d'un lien vers cette page.


Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits

Lire aussi :