O.Delamarche : situation d'endettement des pays du sud de l'Europe

Auteur Olivier Delamarche | Publié par Goldbroker ™ | 21 oct. 2018 | Articles 2904

Nous faisons un point avec Olivier Delamarche sur la situation d'endettement des pays du sud de l'Europe. La situation s'améliore-t-elle ? Doivent-ils payer leurs dettes ?

 

 


Olivier Delamarche : Beaucoup de gens ne s'inquiètent pas de la dette car il paraît qu'elle ne se rembourse pas. Vous pouvez donc aller voir votre banquier et lui dire : "Non, je ne te rembourse pas, puisque la dette, c'est rien !"

Richard Détente : En Grèce, la dette ne se rembourse plus... 

OD : On donne des sous à la Grèce pour qu'ils nous remboursent l'obligation précédente. On leur prête des sous pour qu'ils nous remboursent. C'est juste hallucinant. On est dans un système qui ne repose que sur la dette.

Regardez, on parle beaucoup depuis un ou deux ans d'une reprise extraordinaire de l'Espagne. Mais savez-vous que l’Espagne, après 2008, a emprunté 12 euros pour sortir un seul euro de PIB supplémentaire ? Et vous ne vous dites pas qu'il y a un souci ? Et c'est comme ça partout. À chaque fois qu'on regarde un pays où on se dit "tiens, ils ont réussi à faire 2% de croissance", c'est qu'on en a mis huit en face. Il y a un truc qui ne va pas.

RD : Mais on "plante" qui ?

OD : Ça dépend qui vous êtes. Regardez ce qui s'est passé pour les subprimes. Ils ont planté les banques. Les banques ont ensuite planté les États. 

Par exemple, la Grèce pourrait faire défaut et ce serait un défaut "royal". Pourquoi ? Parce que la Grèce n'a plus une seule de ses dettes en propre. Elle n'a plus un euro de ses dettes. Tout est dans les systèmes : FMI, les systèmes de sauvetage, FESF, BCE, etc. Tout est à l'étranger et dans certaines banques étrangères, notamment allemandes, etc. Donc, tout est à l'étranger. 

Si aujourd'hui M.Tsipras avait des testicules, ce qu'il n'a pas, et un cerveau, ce dont je doute aussi... s'il avait quoi que ce soit de tout ça, il planterait les Européens. Il leur dirait : "Vous savez quoi ?" "La dette, gardez-la pour vous." 

Du jour au lendemain, ils sortiraient de l'euro, ils n'auraient plus de dettes, et croyez-moi, tous les financiers du monde viendraient leur prêter de l'argent. Tous, sans exception. Pourquoi ? Parce que ce serait le seul pays au monde avec zéro dette. Ils ne prendraient aucun risque.

La Grèce pourrait faire un défaut royal. Ils ne le feront pas, car M.Tsipras est un traître, mais ils pourraient le faire. Tout dépend où est la dette. 

Une fois, un politique assis à côté de moi m'a dit: "Vous nous emmerdez, Delamarche, avec votre histoire de dette... De toute façon, on s'en fout, on ne la rembourse pas !" - Je lui ai rétorqué : "Si vous ne la remboursez pas, vous ruinez tout le monde en France..." - Ce à quoi il a répondu : "Mais non, c'est des conneries ça, la dette est libellée à l'étranger, etc..."

Le livret A, c'est quoi ? De la dette. Le PEL, le CODEVI, que vous avez tous ? De la dette. L'assurance-vie, c'est de la dette, d'accord ? Tous les produits bancaires ? De la dette. Tout le monde a un CODEVI etc... sur lequel il a 5 000... Si vous ne remboursez pas ? Vous ruinez tout le monde. Vous ne ruinez pas Mme Bettencourt et Mr. Arnault et Mr. Pinault. Vous ruinez tous les Français !

RD : Environ 60 % de la dette française est détenue par des étrangers...

OD : En plus, vous allez voir les pays étrangers qui vous ont prêté de l'argent et vous leur dites : "Allez vous faire voir". Si c'est une petite île du fin fond de l'Atlantique, ce n'est pas très dangereux. Si vous faites ça à des pays du Moyen-Orient, à la Chine ou aux États-Unis, ça risque de piquer... Donc, encore une fois, ce sont des espèces de slogans politiques qui ne veulent malheureusement pas dire grand chose.

RD : Comment ça craque ? Ça craque par un différentiel de rendement où plus rien n'est rémunéré, le temps n'a plus de valeur et, du coup, les entreprises zombies se succèdent... 

OD : Ça peut craquer de dix façons différentes. À un moment donné, vous pouvez avoir une tension sur les taux, avec tout d'un coup des gens qui ont peur qu'il n'y ait pas de remboursement et un défaut de paiement... Vous avez les taux qui partent au plafond et, selon le stock de dettes que vous avez, ça fait exploser en vol les banques etc. Cela peut avoir de grosses conséquences économiques.


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Goldbroker ™  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits