Les marchés à terme des métaux précieux sont-ils toujours légitimes ?

Publié par Gold Broker | 17 sept. 2015 | Articles

Y a-t-il une pénurie grandissante de métal monétaire sur les marchés financiers ?

Les discussions font rage sur Internet. Dave Kanzler, d’Investment Research Dynamics, en parle dans un commentaire intitulé « The COMEX is One Big Lie » : 

http://investmentresearchdynamics.com/the-comex-is-one-big-lie/

Turd Ferguson, de TF Metals Report, répond directement à Jeff Christian, du CPM Group, et à Bron Suchecki, de la Perth Mint, dans un commentaire intitulé « The Attack of the Apologists » :

http://www.tfmetalsreport.com/blog/7144/attack-apologists

Bien sûr, il y a toujours des métaux, surtout de l'or, qui est produit essentiellement pour être stocké, ce qui n’est pas le cas de l’argent, consommé par l’industrie. La question devient vraiment le prix, c’est-à-dire le ratio entre la valeur du métal monétaire et la valeur des devises et des autres actifs… c’est le prix qui dictera l’apport physique du métal sur le marché, et surtout le prix permis par les gouvernements émetteurs de devises dont la valeur est réciproque au prix des métaux précieux.

C’est pourquoi nous pensons de plus en plus que les données des contrats à terme sur l’or du COMEX n'ont plus aucune signification, comme Kanzler et Ferguson le disent, parce que, à tout moment, les banques centrales et les gouvernements peuvent toujours injecter du métal ou des réclamations (claims) dans le système, via des intermédiaires. Le métal disponible sur le marché à terme, dont les données, fiables ou non, sont publiées, n’est pas aussi important que le métal ou les réclamations disponibles pouvant être injectés dans le système par le gouvernement, et il n’y a pas de données disponibles pour cela.

C’est pour cette raison que le GATA a toujours soutenu que, pour être crédible, toute analyse du marché des métaux monétaires doit répondre aux questions suivantes :

- Les banques centrales et les gouvernements interviennent-ils secrètement sur les marchés de l’or, de l’argent, et des matières premières, oui ou non ?

- Et, si les banques centrales et les gouvernements interviennent réellement sur les marchés de l’or, de l’argent, et des matières premières, de façon secrète, le font-ils pour le plaisir – comme, par exemple, pour voir quelle banque centrale a les meilleurs traders, ceux qui en profitent au détriment du plus grand nombre d’investisseurs – ou bien avec des buts politiques ?

- Si les banques centrales et les gouvernements interviennent sur les marchés de l’or, de l’argent et des matières premières dans un intérêt politique… est-ce pour causer du tort à une devise de réserve mondiale potentiellement compétitive… ou est-ce pour d'autres raisons ?

- Si les banques centrales et les gouvernements, créateurs de monnaie à l'infini, interviennent secrètement sur un marché, comment ce marché peut-il être toujours considéré comme un marché, et comment un pays du monde pourrait-il jouir d’une économie de marché à nouveau ?

Vous trouverez un résumé de la documentation confirmant les interventions secrètes des banques centrales et des gouvernements sur le site de GATA, ici :

http://www.gata.org/node/14839

Il serait bon que ceux qui s’évertuent à nous faire croire que les marchés sont légitimes regardent cette documentation. Le simple fait qu’ils ne le fassent pas démontre que, définitivement, quelque chose va terriblement mal.

 

CHRIS POWELL, secrétaire-trésorier, GATA


Source: Gata


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors que "GoldBroker.fr tous droits réservés" est mentionné accompagné d'un lien vers cette page.

Tags : Or COMEX

Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits

Lire aussi :