Le standard or approuvé pour la finance islamique ouvre un nouveau marché

Publié par Gold Broker | 5 déc. 2016 | Articles

> Le standard constitue une "initiative innovante", selon le World Gold Council

> SPDR Gold Trust, le plus gros ETF adossé sur l’or, pourrait être qualifié

Pour la première fois, l'investissement dans l'or est autorisé dans la finance islamique après que le groupe qui établit les normes de l’industrie ait adopté des règles conformes à la Charia pour l'utilisation de l'or en tant qu'investissement.

Ces règles, adoptées le 19 novembre dernier, permettent aux Musulmans de créer des produits financiers adossés au métal jaune dans la finance islamique, qui représente 1 880 milliards $. "Le nouveau standard montre qu'il est permis d'investir dans l'or, à condition que certaines règles de la Charia soient respectées", précise l'Organisation d'audit et de comptabilité des institutions de la finance islamique (AAOIFI). 

Parmi les conditions, les produits financiers devront notamment être adossés à des réserves physiques du métal jaune, détaille le CMO. "Jusqu'à présent, quand nous avions demandé à des experts si investir dans l'or était compatible avec la finance islamique, ils nous répondaient oui, non, peut-être... C'est pour cela que nous avons demandé à l'AAOIFI de clarifier la situation", a expliqué Natalie Dempster, directrice générale en charge des banques centrales et des politiques publiques au CMO.

La norme va ouvrir une nouvelle classe d'actifs d'investissement en permettant aux banques islamiques et aux autres institutions financières de développer leur clientèle et de faciliter la création d'une plus large gamme de produits de placement, de couverture de risques et de diversification.

L’AAOIFI a développé ce standard en collaboration avec le World Gold Council, qui a déclaré que les nouvelles règles pourraient créer une demande de "centaines de tonnes" d’or.

Le SPDR Gold Trust, le plus gros ETF adossé à l’or, sera probablement qualifié. Cependant, les contrats à terme de l’or du COMEX ne sont pas qualifiés pour répondre aux normes, à cause de l’exigence de support physique.

"Nous allons annoncer incessamment que GLD sera qualifié" a déclaré Natalie Dempster, directrice du World Gold Council. Les lingots et pièces physiques pourraient aussi être qualifiés, a-t-elle ajouté. Les règles exigent qu’une banque qui vend de l’or puisse offrir le règlement le jour-même, ou démontrer qu’elle peut fournir l’or vendu dans un délai d'un jour. Ce standard s’applique aussi à l’argent, selon Hamed Hassan Merah, secrétaire-général de l’AAOIFI.

Aram Shishmanian, PDG du World Gold Council, a commenté : "Il s'agit d'une initiative innovante pour les investisseurs islamiques et le secteur de l'or dans son ensemble. Nous sommes ravis qu'il existe désormais une directive définie de la Charia sur la possibilité d'investir dans l'or. L'or est un actif de préservation du patrimoine qui a fait ses preuves et que les investisseurs islamiques peuvent désormais utiliser afin de protéger leurs biens et de diversifier les risques du marché."

L’or rejoint donc les actions, l’immobilier, les obligations islamiques (sukuk) et les assurances (takaful) en tant que produits financiers en conformité avec les règles et préceptes de la Charia.


Source originale: Bloomberg.com


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits

Lire aussi :