Journal d'infos sur l'or et l'argent : Episode 4 (18 Juillet - 3 Août)

Publié par Gold Broker | 4 août 2015 | Articles

 

Transcription:

 

Le 29 juillet, le prix de l’or à New York a clôturé à 1 097,20$, en hausse de 1,60$. Le dollar a monté d’un cent, à 1,0963$, avec le Dollar Index plus fort, à 97,31, alors qu'il était à 96,64. Ce matin, 30 juillet, le prix de l’or à Londres sur le LBMA a été établi à 1 085,65$, en baisse de 1,10$.

 

graphique cours de l'or

 

L’argent, lui, a clôturé à 14,82$, en hausse de 14 cents, à New York, le 29 juillet. Ce matin, 30 juillet, le prix londonien du LBMA pour l’argent a été établi à 14,64$, en baisse de 3 cents.

 

Graphique cours de l'argent

 

À plus long terme, l’or est toujours en phase de consolidation avec une tendance à la baisse, ne donnant pas encore d’indications claires quant à sa future direction, vers le haut ou vers le bas.

 

1. La Chine augmente ses réserves d’or de 57% avec une première annonce depuis 2009

Il y a deux semaines, la Chine a mis à jour ses réserves d’or. La Chine a mis fin à six ans de mystère autour de la quantité d’or qu’elle accumulait, révélant une hausse de 57% de ses réserves. La Chine dépasse donc la Russie et devient le cinquième plus gros détenteur d'or au monde. En terme de pourcentage des réserves de change totales, la Chine se place au dernier rang des pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) et loin derrière les États-Unis et la zone euro. Même avec 4 000 tonnes, elle serait toujours au dernier rang des pays du BRICS. Si on regarde les réserves d’or en pourcentage du PIB, cette annonce laisse la Chine à 0,6%, au dernier rang des pays du BRICS, loin derrière les États-Unis (1,8%) et la zone euro (3,2%). Avec 4 000 tonnes, la Chine se serait rapprochée de la moyenne des BRICS et du 1,8% des États-Unis. Plusieurs analystes s’attendaient à des réserves plus importantes, avec des estimations variant entre 2 500 et 4 000 tonnes. Certains analystes pensent que la Chine aurait sous-rapporté ses réserves d’or pour des raisons stratégiques.

 

Les réserves d'or

 

Source : Bloomberg

 

2. Depuis 2009, les réserves d’or de la Russie ont augmenté plus que celles de la Chine

Les réserves d’or de la Russie ont augmenté plus que celles de la Chine. La Russie a plus que triplé ses réserves depuis 2005, et le Kazakhstan a augmenté ses réserves chaque mois depuis octobre 2012. La Russie a ajouté 24,9 tonnes à ses réserves en juin. Depuis 2009, la Russie a ajouté 668 tonnes, plus que la Chine et ses 604 tonnes durant la même période. Elvira Nabiullina, présidente de la Banque centrale de Russie, a déclaré récemment : « Les événements récents nous ont contraints à revoir certaines de nos opinions concernant les réserves d’or suffisantes et confortables. » Aussi, lors d’une interview récente sur CNBC, Mme Nabiullina a remarqué, à propos de l’augmentation des réserves d’or de la Russie : « Nous nous basons sur des principes de diversification de nos réserves étrangères, et nous avons acheté de l’or non seulement l’an dernier, mais aussi dans les années précédentes. Notre industrie minière aurifère est très bien développée et elle est prête à nous fournir de l’or. »

 

Shangai Gold Exchange

 

Source : Smaulgld

 

3. Les importations d’or de la Chine devraient plonger à mesure que les ententes de financement avec de l’or diminuent – Valcambi

Les importations d’or de la Chine pourraient plonger de plus de 40%, cette année, alors que la demande d’or physique pour adosser le financement des ententes locales est en déclin, selon le raffineur Valcambi. Une grosse partie de l’or importée par la Chine, ces trois dernières années, a servi à sécuriser des prêts de manière moins onéreuse, dû à un manque de liquidité, mais cette liquidité revient sur les marchés à mesure que les taux baissent. Le patron de Valcambi, Michael Mesaric, a dit à Reuters : « Tout cet or qui servait au financement a été rendu, vu que la liquidité est revenue sur les marchés, et cette liquidité coûte peu. » Le déclin de l’appétit de la Chine est évident quand on voit les primes modestes appliquées au-dessus du prix de référence sur le Shanghai Gold Exchange.

 

Shangai Gold Exchange

 

Source : Reuters

 

4. En juin, 44% des exportations d’or de la Suisse vers la Chine n’ont pas transité par Hong Kong

Lawrence Williams  a écrit, dans un récent article, que l’importance de Hong Kong comme canal d’importation d’or pour la Chine continue de diminuer, puisque près de la moitié des exportations de la Suisse, en juin, sont allées directement vers la Chine. 54% du total des exportations suisses ont été dirigées vers l’Inde, Hong Kong et la Chine. Et si l’on ajoute les autres pays de l’Asie du Sud et de l’Est, la région a représenté environ 65% des exportations d’or de la Suisse pour ce mois. En juin, les exportations totales de la Suisse se chiffraient à un peu moins de 100 tonnes, avec 32,3 tonnes vers la Chine et Hong Kong. Mais, de ce total, au moins 43,6% est allé directement en Chine, ne transitant pas du tout par Hong Kong, ce qui rend les données d’exportation de Hong Kong vers la Chine de moins en moins représentatives des importations totales d’or de la Chine.

 

 

Source : Lawrieongold

 

5. La demande d’or est la plus faible depuis 2009, au second trimestre, et les Chinois se tournent vers les actions – Thomson Reuters GFMS

Selon le dernier rapport trimestriel de Thomson Reuters GFMS, la demande d’or est tombée à son plus bas en six ans au second trimestre de cette année, car les acheteurs chinois, plus gros consommateurs d’or, ont transféré leurs fonds vers le marché des actions, marché actuellement en crise. Cependant, la chute des actions chinoises à partir de la mi-juin n’a pas aidé le métal, selon le rapport, vu que certains investisseurs étaient enfermés dans leurs positions et que d’autres sont nerveux à l’idée d’allouer des fonds à des actifs différents tandis que les marchés financiers sont si volatiles. « L’or a certainement moins la cote en Chine, ces derniers trimestres, » selon l’analyste de GFMS, Andrew Leyland. Il a aussi ajouté : « Les acheteurs chinois ont tendance à acheter lors des rally, alors quand l’or retrouvera un certain élan haussier, les achats chinois devraient le supporter. »

 

Importation  Suisse

 

Source : GFMS

 

6. Albert Edwards, le « mega-bear », dit qu’il faut vraiment détenir de l’or, même après cette dernière chute de prix

Dans un article récent, Albert Edwards, de Société Générale, a écrit : « Je n’ai absolument aucun doute sur le fait que les banques centrales occidentales nous dirigent vers une version encore plus grave de la Grande crise financière/Récession de 2008 – mais, cette fois, les taux d’intérêt au plus bas et des déficits fiscaux énormes ne signifient qu’une chose : l’assouplissement quantitatif (QE) s'accélérera à un tel point que vous entendrez le bruit des planches à billets depuis Mars ! Dans un tel monde, il faut absolument détenir de l’or. »

 

marché haussier de l'or

 

Source : Businessinsider

 

7. Marc Faber

Marc Faber nous dit : « Si je pouvais shorter directement les banques centrales, je le ferais… mais acheter de l’or est la deuxième meilleure chose à faire. »


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors que "GoldBroker.fr tous droits réservés" est mentionné accompagné d'un lien vers cette page.

Tags : Or Argent

Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits

Lire aussi :