L’Iran, l’Arabie saoudite et l’or

Publié par Dan Popescu | 2 févr. 2016 | Articles

Carte de l'Arabie Saoudite et Iran

 

Là où il y a de la richesse et de l’instabilité géopolitique, l’or brille. Alors quel effet pourrait avoir le récent conflit saoudien-iranien sur le prix de l’or ? Nous savons que Dubaï et la Turquie sont au centre du négoce d’or au Moyen-Orient, mais nous en savons peu sur l’Iran et l’Arabie saoudite. La récente décision de l’Arabie saoudite d’exécuter un opposant chiite a fait escalader un conflit qui dure depuis longtemps entre l’Iran et l’Arabie saoudite. Le conflit remonte au moins à la Révolution iranienne, en 1979. La majorité des Iraniens sont chiites et la majorité des saoudiens sont sunnites, et les deux ont essayé d’étendre leur influence au Moyen-Orient et dans le monde musulman et le font toujours. 

En 2007, 10% des réserves de l’Iran étaient composées d’or, 20% de dollars US (40% en 2006), et le reste principalement en euros et autres devises majeures (yen, livre, franc suisse). En 2009, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a ordonné le remplacement du dollar US par l’euro dans les réserves étrangères du pays, car « cela aidera l’Iran à se dissocier du système bancaire américain. »

 

Billet et pièce de monniae


De l’autre côté, nous n’avons pas d’informations sur les réserves saoudiennes. Cependant, avec l'escalade des tensions entre les États-Unis et l’Arabie saoudite, cela ne me surprendrait pas d’entendre que l’Arabie saoudite a acheté de l’or en préparation d’un divorce avec les États-Unis. Ni l’Iran, ni l’Arabie saoudite ne rapportent leurs réserves d’or sur une base régulière. Le dernier rapport de l’Arabie saoudite au FMI, en 2007, a montré que leurs réserves étaient passées de 143 tonnes à 322,9 tonnes. L’Arabie saoudite pourrait bientôt annoncer que ses réserves d’or ont encore doublé, au minimum. L’Arabie saoudite détiendrait alors environ 600 tonnes d’or en réserves officielles. 

 

Bijouterie en Arabie Saoudite


En octobre 2010, les réserves d’or de l’Iran ont certainement atteint un niveau record lorsque la banque centrale a engagé des mesures préventives afin d’éviter un possible gel d’actifs par les pays occidentaux. En 2009, alors que le prix de l’or était, en moyenne, de 650 $ l’once, quelques centaines de tonnes d’or furent importées, selon l’agence iranienne IRNA, qui cite le gouverneur de la Banque centrale d’Iran, Mahmoud Bahmani. L’Iran aurait transformé 15% de ses réserves étrangères en or. L’ancien dirigeant de la Banque centrale d’Iran, sous l’administration Ahmadinejad, a déclaré que la Banque centrale stockait plus de 500 tonnes d’or. Nous ne savons pas précisemment, mais ce chiffre ne serait pas surprenant. 

À cause du conflit avec les États-Unis, l’économie iranienne souffre et, avec une inflation moyenne de 20%, les Iraniens accumulent aussi de l’or. Le Shahrvand Daily rapporte que, selon Gold and Jewelry Producers and Exporters of Iran, plus de 100 tonnes de l’or du pays sont cachées dans les maisons. La Turquie et les Émirats arabes unis ont aidé l’Iran à contourner les sanctions américaines et internationales en utilisant de l’or. À la suite de la Révolution iranienne de 1979, les États-Unis ont imposé des sanctions contre l’Iran, et ils les ont étendues en 1995 pour y inclure les compagnies faisant affaire avec le gouvernement iranien. En 2006, le Conseil de sécurité des Nations Unies ont voté la Résolution 1696 et imposé des sanctions, après le refus de l'Iran de suspendre son programme d’enrichissement de l’uranium. Suite à l’accord conclu à la fin de 2015 et la fin des sanctions, on s'attendait au retour d’une forme de stabilité dans la région. Cependant, les conflits en Syrie et au Yémen, où l’Iran et l’Arabie saoudite sont dans des camps opposés, ont ravivé les tensions dans la région. 

Il n’y a qu’à jeter un coup d’œil sur une carte du Moyen-Orient pour saisir l’importance de l’Iran et de l’Arabie saoudite dans la région. Ce sont les deux plus grands pays en taille, mais l’Iran a plus que le double de la population de l’Arabie saoudite. Les deux pays ont beaucoup de pétrole et font partie des dix plus grands producteurs de pétrole au monde (voir le graphique en annexe). L’effondrement récent du prix du pétrole a affecté les deux pays, étant donné que les deux comptent sur le pétrole comme source importante de revenus. Le pétrole, en Arabie saoudite, représente approximativement 72% du budget et 45% du PIB, et, pour l’Iran, 47% du budget et 10% du PIB. 

Les récents conflits au Moyen-Orient ont exacerbé les relations entre les États-Unis et l’Arabie saoudite. Des récentes découvertes technologiques ont fait diminuer la dépendance des États-Unis envers le pétrole du Moyen-Orient. Les attaques terroristes du 11 septembre aux États-Unis ont commencé, lentement mais sûrement, à envenimer les relations entre les deux pays. L’Arabie saoudite est agacée par la politique étrangère des États-Unis dans la région et a commencé à se chercher de nouveaux alliés. Les voyages récents et nombreux de ministres saoudiens en Russie et en Chine indiquent un désir de l’Arabie saoudite de forger de nouvelles alliances. Une cassure des relations entre les États-Unis et l’Arabie saoudite aurait d’importantes conséquences sur la demande pour les dollars US et l’or. 

Tout en gardant en tête que les réserves d’or de l’Iran sont une estimation éclairée, et non des données certaines, et que les réserves d’or de l’Arabie saoudite pourraient être le double de ce qui est rapporté, analysons brièvement les réserves d’or de l’Iran et de l’Arabie saoudite dans le contexte du Moyen-Orient. Si les chiffres sont justes, l’Iran et l’Arabie saoudite possèdent beaucoup d’or. Ils dominent définitivement, en termes de tonnage, le Moyen-Orient. J’ai sélectionné quelques pays du Moyen-Orient pour les comparer aux réserves de l’Iran et de l’Arabie saoudite. Comme vous pouvez le voir dans le graphique ci-dessous, l’Iran et l’Arabie saoudite sont les deux plus grands détenteurs de réserves d’or officielles. Les réserves officielles d’or de la Turquie incluent l’or déposé par les individus auprès des banques commerciales, donc cela fausse le tableau turque. 

 

Iran vs Arabie Saoudite Réserves officielles d'or


En tant que pourcentage de réserves étrangères en or, l’Arabie saoudite est loin derrière l’Iran. Cela est dû à l’accord entre les États-Unis et l’Arabie saoudite selon lequel l’Arabie saoudite détient des dollars US (bons du Trésor) et transige le pétrole en dollars US et, qu’en échange, les États-Unis la protègent et la défendent militairement. Cependant, l’Arabie saoudite pourrait posséder bien plus d’or qu’elle ne le rapporte. Comme je l’ai mentionné plus haut, je ne serais pas surpris que l’Arabie saoudite annonce cette année qu’elle a au moins doublé ses réserves actuelles de 322,9 tonnes. 

 

Iran vs Arabie Saoudite réserves d'or en tant que pourcentage des réserves de monnaie


En tant que pourcentage du PIB, l’Iran possède presque trois fois plus d’or que l’Arabie saoudite.

 

Iran vs Arabie Saoudite réserves d'or en tant que pourcentage du PIB


L’Arabie saoudite possède beaucoup plus d’or par habitant que l’Iran.

 

Iran vs Arabie Saoudite réserves d'or par personne


Avec le prix du pétrole à des plus bas historiques (voir le graphique en annexe), la pression monte en Arabie saoudite pour désarrimer le riyal du dollar US. La fin du pétrodollar avec l’Arabie saoudite aurait un effet boule de neige sur les autres pays producteurs de pétrole qui arrêteraient d’utiliser le dollar US dans leurs transactions de pétrole. La Russie et la Chine, toutes deux, essaient de conclure des ententes commerciales pour utiliser d’autres devises que le dollar.

Après la crise financière de 2008, plusieurs pays du Moyen-Orient ont commencé à acheter de l’or pour leurs réserves étrangères, comme la Jordanie, qui a multiplié par dix ses réserves d’or depuis 2011, et l’Irak, qui a augmenté ses réserves par quinze, en 2012. L’Irak de Saddam Hussein fut le premier pays à s’éloigner du dollar US. L’Irak avait déclaré qu’à partir de maintenant (2000), elle voulait être payée en euros pour son pétrole, malgré le fait que l’euro était très faible en 2000. Les récents gels d’actifs par les États-Unis, j’en suis sûr, ont fait réfléchir à deux fois certains gouvernements du Moyen-Orient au sujet de leur dépendance au dollar US, et ils ont décidé de se diversifier autant que possible du dollar. Les problèmes de l’Union européenne n’ont pas aidé à faire de l’euro une alternative forte, alors le choix de l’or était la seule alternative. Il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas de risque de contrepartie avec l’or. Même si le pourcentage d’euros dans les réserves étrangères a quelque peu baissé, le dollar US n’en a pas pleinement profité, comme on le voit avec l’augmentation des réserves officielles d’or.

À cause des événements récents, je m’attends à ce que les banques centrales du Moyen-Orient achètent encore plus d’or et, en particulier, l’Iran et l’Arabie saoudite. Les deux ne font plus confiance aux États-Unis, et ils essaient de se protéger avec de l’or. Le conflit iranien-saoudien sera l’un des pires de 2016. L’Iran est protégé par la Russie et la Chine pour l’instant, tandis que les saoudiens s’émancipent des États-Unis. Un conflit majeur au Moyen-Orient fera certainement grimper le prix de l’or bien plus haut, et le dollar US n'en bénéficiera pas, ni l’euro. Les achats massifs d’or par les banques centrales du Moyen-Orient depuis la crise de 2008 indiquent clairement leur préférence pour l’or (voir le graphique ci-dessous).

 

Réserves d'or du Moyen Orient


En 2016, il faudra surveiller de près les réserves officielles d’or de l’Iran et l’Arabie saoudite. La pression monte de plus en plus en Arabie saoudite pour désarrimer le riyal du dollar US et, si cela arrive, je suis certain que cela sera positif pour l’or.

 

Annexe des graphiques :

 

Or contre la monniae iranienne

 

Or contre la monnaie d'Arabie Saoudite

 

Pétrole en dollar par baril

 

prix du baril de pétrole par rapport à l'or

 

PIB : Iran vs Arabie Saoudite

 

PIB par habitant : Iran et Arabie Saoudite

 

Iran et Arabie Saoudite : pourcentage de la dette par rapport au PIB

 

Ten margest Oil Producing Countries in the World


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors que "GoldBroker.fr tous droits réservés" est mentionné accompagné d'un lien vers cette page.


Dan Popescu  Analyste financier / Membre de l'équipe éditoriale de Goldbroker.com

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits

Lire aussi :