Important seuil franchi pour l’argent… et maintenant ?

Publié par Gold Broker | 11 juil. 2016 | Articles

Une importante ligne de seuil pour l’argent a été franchie brièvement la semaine dernière et elle semble vouloir l’être en début de session aujourd’hui. Si le prix de l’argent clôture au delà de ce seuil avec une marge significative, cela pourrait présager de gros problèmes pour les banques de négoce d’or, qui détiennent un record de contrats vendeurs (short) sur l’argent.

Le seuil important pour l’argent est la moyenne mobile 50 (MM ou MA en anglais) ou, en termes techniques, la moyenne mobile à 50 mois. Je me suis servi d’un graphique qui couvre vingt mois, donc le seuil MM 50 désigne la moyenne mobile en termes de mois. Si le graphique couvrait des semaines, il s’agirait d’une moyenne mobile hebdomadaire… et s’il s’agissait d’un graphique journalier, la moyenne mobile serait journalière.

Voici un graphique de l’argent sur 20 ans qui nous donne maintenant une MM 50 à 20,35 $.

 

 

Laissez-moi expliquer ce graphique, surtout pour ceux qui connaissent moins bien notre site, ou l’industrie de l’argent. Alors que je me concentre sur les fondamentaux à moyen et long terme du marché de l’argent, les traders professionnels suivent ces graphiques et ces lignes de tendance avec attention. Normalement, je ne passe pas trop de temps à suivre ces informations, mais vu que nous avons cassé une ligne de tendance importante pour l’argent, ce qui suivra pourrait être très intéressant.

Il y a deux lignes dans ce graphique. La LIGNE ROUGE est la MM 200. Il s’agit du prix moyen de l’argent basé sur une moyenne mobile à 200 mois. Cette ligne de tendance est importante car depuis que le prix de l’argent l’a dépassé en 2004, il n’est pas redescendu plus bas, sauf une fois, brièvement, au début de 2016, et il avait rebondi.

Ainsi la MM 200, dans ce graphique mensuel, indique un plancher que les traders surveillent. Étant donné que le prix de l’argent a rebondi sur la MM 200 et qu’il se situe actuellement à 20 $, les traders pensent que l’argent ne repassera pas sous 14,65 $. Ainsi, 14,65 $ constitue un fort niveau de support pour l’argent, sur une base mensuelle à long terme.

Il y a aussi la LIGNE BLEUE, la MM 50. Depuis que le prix de l’argent est descendu sous la MM 50 au début de l’année 2013, il y est resté près de trois ans. Cependant, le prix a franchi cette ligne, la semaine dernière, lorsque l’argent a touché brièvement 21 $. Les traders professionnels vont surveiller très attentivement la manière dont l’argent s’échangera dans les semaines à venir. Si l’argent clôture au-dessus de 20,35 $ - la ligne de tendance MM 50 – avec une marge significative d’ici la fin du mois, nous pourrions voir plus de hedge funds et de traders professionnels sauter à bord du train de l’argent.

Cependant, les banques de négoce d’or (banques d’affaires), qui détiennent un niveau record de contrats vendeurs sur l’argent, vont sans doute tenter de défendre ce prix de 20,35 $ par tous les moyens. Voici un graphique de l’argent sur trois jours de Kitco :

 

 

La nuit dernière, sur les marchés asiatiques (voir la LIGNE ROUGE), le prix de l’argent a encore franchi le seuil à 20, 35 $ de la MM 50. À Londres et aux États-Unis (LIGNE VERTE), l’argent a continué à s’attaquer à la MM 50, comme indiqué par une ligne jaune pointillée.

La raison pour laquelle les banques de négoce d’or vont tenter de défendre ce prix de 20,35 $ est qu’elles détiennent un montant important de contrats vendeurs. Voici un graphique de Silver Cot Report (rapport d’engagement des traders) qui montre l’augmentation massive des contrats vendeurs des banques d’affaires :

 

 

Les BARRES ROUGES au bas du graphique représentent l’augmentation des positions vendeuses nettes. Les chiffres sont à gauche. La position vendeuse nette se calcule simplement en prenant le total des contrats vendeurs et en y soustrayant le total des contrats acheteurs.

  • Contrats vendeurs (154 486 contrats) – contrats acheteurs (55 718 contrats) = 98 768 positions vendeuses nettes.

Comme nous pouvons le voir, les banques d’affaires détiennent un nombre record de contrats vendeurs nets. Cependant, à la fin de 2015, il y avait environ 24 000 contrats vendeurs. C’était au moment où le prix de l’argent a atteint un bas de 13,85 $.

Cela signifie que, depuis la fin de 2015, les positions vendeuses nettes des banques d’affaires ont augmenté d’un incroyable 75 000 contrats. Ceux qui sont moins familiers avec le marché de l’argent doivent comprendre que chaque contrat représente 5 000 onces d’argent. Ainsi, la position vendeuse nette sur l’argent des banques d’affaires représente plus de 375 millions d’onces.

Voici le gros problème des banques d’affaires : plus elles augmentent leurs positions vendeuses sur l’argent, plus elles sont dans le rouge à mesure que le prix de l’argent monte. Bien qu’il n’y ait pas moyen de savoir de combien les banques d’affaires sont dans le rouge avec l’argent, nous pouvons tenter une estimation.

Ils ont ajouté 75 000 positions vendeuses nettes sur l’argent alors que le prix passait de 13,85 $ à 20,50 $. Vu que le prix de l’argent a grimpé d’environ 6,50 $ durant cette période, nous pouvons supposer que le prix moyen pour les banques d’affaires se situe à la moitié de ce montant. Mais soyons plus prudent et disons qu’ils sont dans le rouge à 2,50 $. Ainsi, les banques d’affaires seraient dans le rouge de 937 millions $, près d’un milliard $. Si le prix de l’argent continue son rallye, elles pourraient perdre très, très gros.

De plus, si le prix de l’argent clôture au-dessus de la MM 50 à 20,35 $, disons à 21 $ d’ici la fin du mois, nous verrons probablement plus de hedge funds et de traders professionnels se tourner vers le marché de l’argent pour profiter de la tendance. Cela ferait que les banques d’affaires seraient encore plus dans le rouge.

C’est pourquoi je colle l’étiquette ALERTE ROUGE au franchissement de ce seuil de 20,35 $.

Bien sûr, je ne sais pas ce que fera le prix de l’argent à court terme. Mais, comme les banques centrales continuent d’injecter plus de QE pour supporter les marchés, cette liquidité additionnelle pourrait aussi se diriger vers les métaux précieux.

À un certain point, les banques d’affaires pourraient finalement faire les frais d’un SHORT SQUEEZE infernal car elles devront racheter leurs positions dans le rouge tandis que le prix de l’argent grimpera. Cela causera un mouvement à la hausse encore plus important, pendant que les banques d’affaires tenteront de se sortir de leur pétrin.

Cela dit, les banques d’affaires ont réussi à contrôler le prix et le marché de l’argent avec leurs positions vendeuses nettes record dans le passé. Mais il y toujours une PREMIÈRE FOIS à tout. Même si je regarde ces tendances à court terme pour m’amuser, les fondamentaux à moyen et long termes indiquent un prix de l’argent considérablement plus élevé à l'avenir. 

À l’intention des investisseurs qui pointent du doigt les analystes et vendeurs de métaux précieux

J’ai lu des commentaires d’investisseurs dont le passe-temps est de blâmer les analystes et les dealers pour les mouvements des prix de l’or et de l’argent depuis 2012. Même s’il ne s’agit que d’une petite fraction de la communauté des métaux précieux, j’aimerais quand même éclaircir certains points :

1. Oui, nous sommes coupables de ne pas avoir réalisé à quel point il y avait de la corruption, de la fraude, en plus d’un écoulement massif des QE vers les actions et les obligations par les banques centrales depuis la fin 2012.

2. Oui, les vendeurs de métaux précieux font une petite commission à la vente de métaux précieux. Même si certains investisseurs aiment bien les appeler "Satan" car ils font des profits que le prix de l’or et de l’argent monte ou descende, j’aimerais vous rappeler que la plupart des brokers qui vendent quoi que ce soit, comme de l’immobilier, font la même chose.

3. La demande totale pour les pièces et lingots d’argent aux États-Unis en 2015 était d’environ 100 millions d’onces. Si les vendeurs de métaux précieux font 5% en moyenne, à un prix spot de 15,85 $ plus la prime du détaillant, le total pour ces 100 millions d’onces serait de 85 millions $ pour toute l’industrie des métaux précieux.

4. Comment se fait-il qu’un individu ne comprenne pas le fait que l’industrie entière des métaux précieux fasse 85 millions $ de profit en vendant de l’argent ne constitue pas un crime, quand on considère que les grandes banques ont déversé des milliers de milliards de dollars sur des titres adossés à des créances hypothécaire (MBS, ou mortgage-backed securities) et autres détritus de papier sur le dos du public (via le bilan de la Fed). De plus, les grandes banques obtiennent de la monnaie gratuite et chargent des intérêts à leurs clients sur des produits dérivés douteux et gonflés.

5. Les trois grandes banques, JP Morgan, Bank of America et Citigroup ont réalisé des revenus nets combinés de 57,4 milliards $ en 2015 grâce à des pratiques comptables complètement frauduleuses. Ces 85 millions $ de commissions pour l’argent au détail en 2015 ne représente que 0,2% des profits de ces banques en 2015.

Vous qui aimez appeler les analystes et les vendeurs de métaux précieux « Satan », peut-être devriez-vous vous réveiller et constater où la VRAIE FRAUDE se passe, dans l’industrie bancaire. Réveillez-vous et humez l’odeur nauséabonde du MARCHÉ MASSIF DE PRODUITS DÉRIVÉS.


Source: SRSrocco Report


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors que "GoldBroker.fr tous droits réservés" est mentionné accompagné d'un lien vers cette page.


Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits

Lire aussi :