'Freegold' sonnera le glas du casino de l'or papier

Publié par Egon Von Greyerz | 17 déc. 2018 | Articles 3677

Nous arrivons à la fin de la plus remarquable époque d'alchimie de l'histoire de la finance. Ce cycle a débuté en 1913 avec la création de la Fed. Son glas a sonné en 1971, lorsque Nixon a supprimé l'adossement du dollar à l'or. L’économie mondiale a connu une mort lente pendant 50 ans et le patient a été maintenu en vie grâce à la création de fausse monnaie, de faux actifs, d’or (papier) fictif, de fausse richesse, de fausses valorisations, de faux bilans, de faux banquiers, faux politiciens, tous construits sur une montagne colossale de fausses dettes.

Quel sera le déclencheur de la plus grande crise financière de l'histoire ? Il y a tellement de bombes à retardement dans le monde qu'il importe peu de savoir où et comment cela commencera. Quand ce sera le cas, il y aura une réaction en chaîne qui conduira à l'explosion économique la plus spectaculaire de l'histoire.

Fausse croissance basée sur de la fausse monnaie

Les banques centrales ont déjà amorcé la chute à venir. Les liquidités massives qu'elles ont injecté dans le système ont permis de maintenir le monde en vie pendant longtemps, en dépit d'une situation de faillite. L'économie mondiale ne peut croître, bien qu'artificiellement, que par des injections constantes de liquidités. Sans cela, le patient serait rapidement mort. Cela a créé une illusion de croissance, mais la seule chose qui ait vraiment augmenté, c'est la dette. En termes réels, la croissance de l'économie mondiale est relativement faible, et comment pourrait-elle reposer uniquement sur de la fausse monnaie ?

Les banques centrales sont en train de créer le contexte idéal pour le prochain effondrement. Elles sont en train de retirer le "bol de punch" qui a alimenté les bulles d'actifs et de dettes au cours des dernières années. Il n'y a pas qu'aux États-Unis où la croissance de la liquidité s'est brusquement inversée en raison de la réduction progressive de la politique d'assouplissement monétaire. Dans la zone euro, au Japon et en Chine, la croissance de la liquidité a aussi considérablement ralenti. C'est la configuration parfaite pour un effondrement. Les bulles imploseront si elles ne sont pas en constante expansion.

 

 

L’impression monétaire reviendra, mais en vain

Arrivera un moment où les marchés boursiers et obligataires s'effondreront et les banques centrales recommenceront à imprimer massivement de la monnaie. Mais, comme toujours, ce sera trop tard et l’économie mondiale vivra une dépression hyperinflationniste qui finira par entraîner une implosion déflationniste du système.

Quels seront les premiers événements qui amorceront la chute de l’économie mondiale ? Est-ce l'économie japonaise qui sombrera dans le Pacifique, ou le dragon de la dette chinoise qui prendra feu ou peut-être un petit garçon qui proclamera que l'oncle Sam est nu ? L'élite bruxelloise fait un excellent travail en détruisant l'Europe, tant sur le plan économique que social. Ils vont clairement provoquer la chute de l'Empire romain. Non pas que l'Italie soit aujourd'hui un empire. Mais, comme tous les empires, l'Italie s'effondrera sous sa propre dette.

Avec, entre autres, le ratio dette/PIB le deuxième plus élevé (après la Grèce) de la zone euro, et des prêts Target 2 (prêts italiens financés par la Bundesbank via la BCE) à 500 milliards d'euros, l'Italie n'a aucune chance d'assurer le service de sa dette. Le QE de la zone euro s'élève à 2 500 milliards € depuis 2015 et la BCE est pratiquement la seule acheteuse de la dette italienne. Le rendement de la dette a augmenté et de nombreuses banques européennes sont fortement exposées, notamment les françaises.

 

 

Même l'Allemagne est maintenant sous pression. Le secteur manufacturier a été affecté par l'affaiblissement de certains marchés d'exportation allemands tels que la Chine, la Turquie et l'Italie. L'indice PMI des directeurs européens d'achat vient de tomber à son plus bas niveau en quatre ans.

Pas la première fois que Rome brûlera

Dans un groupe d'économies malades, il est toujours difficile de déterminer laquelle est la plus mal en point. L'Italie a de grandes chances de remporter ce titre néfaste. Le fait qu'elle ne pourra jamais rembourser sa dette est une certitude et cela mettra le feu à Rome et au reste de l'UE.

 

 

EUREXIT

La saga du Brexit démontre la volonté désespérée de Bruxelles de maintenir l'UE unie. L'élite de l'UE a poussé Theresa May à accepter un accord de sortie totalement inacceptable pour le peuple et le parlement britannique. Bruxelles craint que le Royaume-Uni quitte l'UE en bons termes et n'ouvre la porte à d'autres pays membres. De plus, cela entraînerait l’échec du projet de super-État européen mené par une élite non élue et non responsable. L'Eurexit ou la dislocation de l'UE semble se profiler. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais l’éclatement des bulles de marché, combiné à un affaiblissement général des économies, précipitera probablement l’effondrement.

L'histoire nous dit que lorsque nous sommes à la fin d'un cycle économique, tout le monde est optimiste. Pratiquement personne ne peut, ou ne veut, voir l'effondrement arriver. Lors des sommets de 1929 ou 1973, tous les observateurs du marché étaient certains que l'âge d'or allait durer éternellement - "Parce que c'est différent aujourd'hui".

"C’est différent aujourd’hui"

Je suis d'accord pour dire que c'est différent aujourd'hui. Mais pas du côté positif. Malheureusement, l'économie mondiale vit dans le mensonge et connaîtra bientôt un réveil très difficile. Les lois de la nature l'emportent toujours à long terme. La manipulation de l'économie mondiale des cent dernières années touche à sa fin et la nature finira pas révéler toutes ces faussetés, malhonnêtetés et hypocrisies. Ce processus de nettoyage ne se fera pas sans souffrances, mais constitue le seul moyen de revenir à un système sain, avec une croissance réelle et solide, qui ne soit pas basée sur l’impression monétaire et la dette.

Les économies soutenues par l'or finissent par échouer

La base d'un bon système, c'est une monnaie saine. Au cours de l'histoire, le système monétaire aurait toujours mieux fonctionné en étant soutenu par l'or. Alors pourquoi tous les systèmes monétaires ont-ils échoué et pourquoi toutes les monnaies sont-elles toujours retournées à leur valeur intrinsèque de zéro ?

L'explication est simple. Les économies solidement fondées, avec des excédents budgétaires et commerciaux, portent en elles les germes de leur propre destruction. Une fois que le cycle économique a atteint son apogée, le pays continue à dépenser l'argent qu'il n'a pas, ce qui crée des déficits. Cela devient un cercle vicieux : plus il y a de déficits, plus il y a d'impression monétaire, ce qui, à son tour, augmente les déficits. À ce moment-là, le pays abandonne l'adossement à l'or afin d’imprimer encore plus de monnaie, ce qui finit par entraîner l’effondrement de l’économie du pays. Ce cycle s'est produit tout au long de l'histoire et nous en avons l'exemple parfait depuis 1971. Le crédit aux États-unis et à l'échelle mondiale a connu une croissance exponentielle depuis cette date, et rien que depuis le début du siècle, la dette mondiale a triplé pour atteindre 250 000 milliards $.

 

 

Les États-Unis n’ont pas l’or, mais la Chine l’a

Une fois que le cycle actuel s'achèvera et aura atteint son point bas, aurons-nous une nouvelle monnaie de réserve adossée à l’or ? Ce ne sera certainement pas le dollar. Parce que le dollar sombrera avec l'économie américaine. Les États-Unis tenteront de ressusciter le dollar comme un phénix, mais n'y parviendront pas. Les États-Unis devront alors prouver qu'ils détiennent les 8 000 tonnes d'or qu'ils prétendent avoir. Mais il est peu probable qu'ils n'en aient ne serait-ce que la moitié. Le reste a été vendu secrètement ou loué sur le marché et se trouve désormais en Chine ou en Inde, d'où il ne reviendra jamais. La Chine, en revanche, a officiellement 1 800 tonnes, mais le chiffre réel pourrait être sensiblement plus élevé. Certains observateurs estiment que la Chine détient aux alentours de 20 000 tonnes, mais personne ne connaît le chiffre exact. La Chine révèlera ses avoirs en or lorsque la supercherie des réserves américaines sera dévoilée.

Personnellement, je ne suis pas en faveur d'une monnaie de réserve adossée à l'or. Parce qu'à terme, le pays finira par mal gérer son économie et par vivre au-dessus de ses moyens. Cela nécessitera l'abandon de l'adossement à l'or et déclenchera le début de l'impression monétaire et de la dépréciation de la monnaie.

Mieux vaut laisser la monnaie fiduciaire être un moyen d'échange qui trouve sa propre valeur en se basant sur la (mauvaise) gestion de l'économie et la monnaie utilisée pour le crédit.

L'or ne devrait être qu'une réserve de valeur, comme il l'a été pendant 5 000 ans. L'or physique est le meilleur instrument de préservation de la richesse.

Quelques conditions doivent être remplies pour que l'or soit une réserve de valeur efficace. Le principe de 'Freegold' (l'or libre) définit ce que cela signifie. Le site Web FOFOA est pionnier dans la définition de ce qu'est le Freegold.

Or Libre

TOUT OR PHYSIQUE DOIT ÊTRE:

  • INDÉPENDANT des systèmes monétaires officiels
  • Propriété LIBRE de toute réclamation
  • Négocié LIBREMENT

Si toutes les conditions ci-dessus étaient remplies, il n’y aurait pas de devises adossées à l’or, plus aucune possibilité d’échanger des devises contre de l’or auprès des banques centrales contre une parité fixe et, surtout, IL N’Y AURAIT PAS D’OR PAPIER OU AUTRES DÉRIVÉS SUR L'OR.

L'or ne serait ni prêté, ni utilisé comme levier.

Le prix de l'or est fixé dans un casino géant

Beaucoup d’entre nous sont familiers avec le faux marché de l'or papier, sur lequel des milliards sont négociés. Selon le World Gold Council, le volume quotidien de transactions (en montant notionnel) sur le marché LBMA est estimé à 2 000 milliards $. Soit 43 000 milliards $ par mois ou 500 000 milliards $ par an. Le total de l'or jamais produit dans l'histoire avoisine les 7 000 milliards $. Cela signifie que le volume mensuel de transactions sur le LBMA représente jusqu'à 6 fois tout l'or existant dans le monde, et le volume annuel 70 fois ! En outre, le volume d'échanges quotidiens sur le LBMA représente 16 fois la production annuelle d'or.

Pas étonnant que le marché de l'or papier soit un casino déconnecté du prix réel de l'or. Il ne remplit aucun des critères du FREEGOLD énoncés ci-dessus.

Comment pouvons-nous arriver au Freegold ? Il est absolument certain qu’aucun gouvernement, aucune banque centrale, ni la LBMA, ni la BRI (Banque des Règlements Internationaux) n'essaieront de créer un marché de l’or honnête. Cela ne pourra se produire qu'après un effondrement partiel ou total du faux système financier actuel.

Que cela nous plaise ou non, cet effondrement aura probablement lieu dans les prochaines années et, pour la première fois, le prix de l'or sera déterminé par l'offre et la demande réelles sur le marché physique, sans aucun lien avec le marché papier.

À moment-là, le prix de l'or sera probablement à des multiples de son niveau actuel.

Toute personne intéressée par la préservation de la richesse à long terme devrait aujourd'hui détenir de l'or et de l'argent physique, sans s'inquiéter des fluctuations de prix. Les métaux précieux devraient être à la base de votre patrimoine et y rester.

C’est ce que font les Chinois. La Chine a accumulé 179 tonnes supplémentaires en novembre, portant le total de ses achats depuis 2008 à 17 000 tonnes. Ainsi, la Chine achète continuellement une grande partie de la production minière annuelle.

 

 

2019 - Une année sous hautes turbulences

À plus court terme, 2019 sera l'année où la plupart des marchés changeront de direction. Les marchés boursiers vont probablement s'effondrer. Le dollar poursuivra sa chute à long terme vers zéro et l'or et l'argent reprendront leur tendance à la hausse pour atteindre de nouveaux sommets.


Source originale: Matterhorn - GoldSwitzerland


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Egon Von Greyerz  Membre du conseil d'administration de Goldbroker.com - Fondateur MAM

   

Mes articles Site web


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits