Le Dow Jones perdra 97% par rapport à l’or

Publié par Egon Von Greyerz | 1 nov. 2017 | Articles

Si un investisseur avait investi 1 000 $ sur le Dow Jones en 1989, il aurait aujourd’hui 33 000 $, soit un gain de 3 200%, ou 7,6% par an. D’autre part, quelqu’un qui aurait investi 1 000 $ dans l’or en 1989 aurait aujourd’hui 37 000 $, ou un rendement annuel de 7,8%. Par contre, si vous incluez les dividendes réinvestis, le rendement du Dow Jones est bien supérieur à 10,7%.

1969 peut sembler arbitraire pour commencer, mais c’est l’année où j’ai débuté mon premier emploi. Personne n’aurait pu, évidemment, prédire ces rendements. Au cours des 48 années précédentes, de 1921 à 1989, le Dow Jones n’a progressé que de 9X, mais avec des dividendes plus élevés au cours de cette période, le rendement total aurait toujours été de 10% par an. L’or, d’autre part, n’a connu qu’un seul mouvement à la hausse durant cette période, en passant de 31 $ à 45 $ en 1933, lorsque le dollar fut dévalué. Il ne s’agit que d’une petite augmentation de 1.5X. Grâce à l’étalon or, ces 48 années ont connu de la monnaie relativement saine et, donc, une création de crédit limitée, à l’exception de la Deuxième guerre mondiale.

Bien que l’histoire nous enseigne beaucoup de choses, elle ne nous apprend rien sur l’avenir. Très peu de gens auraient pu prédire que le Dow Jones serait à 23 000, il y a 48 ans. Alors, qu’arrivera-t-il lors des prochaines 48 années ? Je n’aurai certainement pas à me soucier de cela, contrairement à mes enfants et petits-enfants. Si j'offrais aujourd’hui un cadeau à mes petits-enfants, serait-ce des actions boursières ou de l’or ?

LE DOW JONES À 1 000 ?

Au cours des 48 dernières années, le Dow Jones a subi quatre chutes violentes, de 39% à 54% -- voir le graphique ci-dessous. Quiconque ayant investi sur le NASDAQ en 2000-2002 se souviendra certainement du déclin de 80%, qui a fait plonger la plupart des titres vers zéro. Je me souviens parfaitement du jour du krach de 1987, il y a 30 ans. J’étais à Tokyo pour y inscrire une société britannique, Dixons (dont j’étais le vice-président), sur le Tokyo Stock Exchange… pas le meilleur jour pour un listing ! C’était le lundi 19 octobre, une date maintenant connue comme le Lundi noir (Black Monday). Sur le graphique, l’effondrement de 41% de 1987 semble minime. Le ressenti n'était pas le même à l’époque, surtout parce que cela est arrivé en quelques jours seulement. 

 

DOW 1969 to 2017 - The illusion is ending

 

En dépit de déclins majeurs durant la période 1969-2017, le marché haussier à long terme du Dow Jones a continué jusqu’à aujourd’hui, alors que l’argent investi a été multiplié par 33.

En 1969, avec le Dow Jones à 700, si quelqu’un m'avait dit que je connaîtrais un Dow Jones à plus de 23 000, j’aurais trouvé cela ridicule. Mais si j’avais pris la peine de regarder les 48 années précédentes, j’aurais constaté que le Dow Jones était à 80. Entre 1921 et 1969, le Dow Jones a été multiplié par presque 9, ou 4,5% par an.

Si l’on se base sur l’histoire, le Dow Jones devrait être neuf fois plus élevé qu’en 1969, à 6 300. Alors, comment est-ce possible que le Dow Jones soit aujourd'hui à plus de 23 000 ? Il y a eu les Sorciers de la fausse monnaie qui, pendant ce temps, ont créé par magie de la monnaie à partir de rien.

LA DETTE A AUGMENTÉ 2,5 FOIS PLUS RAPIDEMENT QUE LE PIB

Je ne me doutais pas, en 1969, que deux ans plus tard, Nixon changerait le destin du monde pour des décennies avec l'abandon de l’étalon or. En se débarrassant du harnais d’une devise adossée sur l’or, il n’y avait alors plus rien pour empêcher le gouvernement américain et le système financier de créer du crédit illimité et de se livrer à l’impression monétaire infinie.

La conséquence a été une expansion du crédit gigantesque aux États-Unis et dans le monde. Seulement aux États-Unis, la dette a été multipliée par 47, en passant de 1 500 milliards $ à 70 000 milliards $.

 

US Totl Debt 1969 - 2017

 

Comme le démontre ce graphique, il faudrait de plus en plus de monnaie imprimée pour faire croître le PIB. Les États-Unis n'ont plus d'essence dans le réservoir. Il ne faut pas s'étonner que les actions aient été multipliées par 33 depuis 1969. Tout cet argent fabriqué n'a pas bénéficié à l'économie réelle. Au contraire, il est allé vers les banquiers et l'élite, le 1%.

LE PIB RÉEL A BAISSÉ DE 8% DEPUIS 2006

Mais si l’on ajuste le PIB à l’inflation réelle calculée par ShadowStats, cela semble encore pire. Comme le démontre ce graphique, le PIB réel américain a décliné de 8% depuis 2006, en opposition à l'augmentation de 16% indiquée par les chiffres officiels.

 

 US GDP 2000 to 2017

 

La dette totale des États-Unis, en 2006, était de 45 000 milliards $, et elle s'élève maintenant à 70 000 milliards $. Si l’on compare cela avec la croissance réelle du PIB de ShadowStats, nous avons alors une réduction de 8% du PIB au cours des 11 dernières années, avec une augmentation de 55% de la dette. Quelle que soit la quantité de monnaie imprimée par les États-Unis, elle n’a plus aucun effet.

En se basant sur les lois de la nature, cela semble logique. Si vous imprimez de la monnaie qui n’a pas de contrepartie en services ou en biens, elle n’a aucune valeur et ne peut générer une croissance du PIB. Cette monnaie n’a rien à voir avec de la monnaie véritable… il ne s’agit que de certificats frauduleux et trompeurs. La grande partie des 2,5 quadrillions $ de dettes, produits dérivés et passifs, aujourd’hui, font partie de cette catégorie.

Une fois que le bluff du système monétaire international ne fonctionnera plus, ces 2,5 quadrillions $ disparaîtront dans un trou noir en y entraînant les actifs gonflés par cette dette.

L’OR PERFORMERA MIEUX QUE TOUS LES AUTRES ACTIFS

À savoir quel sera le meilleur investissement des 48 prochaines années, je n’en ai aucune idée. Une chose est certaine : l’or continuera de préserver la richesse et de maintenir le pouvoir d’achat, comme il l’a fait pendant des milliers d’années. Il ne constituera peut-être pas le meilleur investissement pour le demi-siècle à venir, mais il sera un investissement très sûr.

Dans les dix années à venir, l’or (et l’argent) performera beaucoup mieux que la plupart des actifs conventionnels comme les actions, les obligations et l’immobilier. Le Dow Jones est aujourd'hui plus suracheté qu’il ne l’a été jamais été pendant 60 ans, tandis que l’or et l’argent sont maintenus à la baisse par un marché papier faussé.

L’or est dans une tendance haussière depuis 18 ans, depuis 1999, et il vient de sortir d’une correction de quatre ans qui s’est terminée en 2015. La tendance haussière est repartie, et elle accélérera bientôt, avec l’or qui atteindra au moins 10 000 $ en monnaie d’aujourd’hui. Mais nous aurons probablement de la monnaie de singe d’ici quelques années, à mesure que les gouvernements imprimeront des centaines de trillions, voire de quadrillions, de dollars, dans leurs tentatives futiles de sauver le système financier. Cela fera monter le prix de l’or à des niveaux inimaginables aujourd’hui. En termes réels, ces niveaux ne veulent rien dire. Le plus important est que l’or préservera le pouvoir d’achat et sauvera les gens d’une destruction totale de richesse liée à la détention d’actifs en bulle ou d’argent à la banque.

Je conseillerais à quiconque détient du capital à préserver de le convertir en or. L’or est aussi le meilleur cadeau à offrir à vos enfants et petits-enfants, à condition qu’ils gardent l’or pendant au moins cinq ans ou plus.

LE DOW JONES PERDRA 97% PAR RAPPORT À L’OR

Il s’agit d’un moment unique dans l’histoire pour transformer des actifs boursiers massivement surévalués en la meilleure assurance pour préserver la richesse, l'or.

Le ratio Dow/or s’est effondré de 87%, entre 1999 et 2011. Après une faible correction, ce ratio est toujours en baisse de 60% depuis 1999. L'or a fait beaucoup mieux que le Dow Jones, ces 18 dernières années.

La correction actuelle à la hausse du ratio pourrait encore le faire grimper un peu, mais il est aujourd'hui très tendu, et il y a un fort risque qu’il décline. Je m’attends à ce que le ratio descende sous le niveau de 1980, à 1:1, et qu’il dépasse probablement 0,5. Cela signifie une chute à venir du Dow Jones, par rapport à l’or, de 97%. 

 

Dow vs Gold 1998 - 2017

 

La plupart des grands marchés boursiers n'ont jamais été aussi surachetés. Les mouvements exponentiels de cette nature peuvent s'étendre mais quand ils se retournent, le mouvement vers le bas est susceptible de sortir de nulle part, comme en 1987, et d'être très rapide et extrêmement punitif.

Le risque de détenir des actifs en bulle comme les actions, les obligations et l’immobilier, est maintenant à un sommet historique. L’investissement contrarien facile et correct consiste à détenir de l’or (et un peu d’argent). Non seulement cela sauvera les investisseurs d’une destruction totale de richesse, mais cela créera d’incroyables opportunités d’acheter des actifs malmenés avec de l’or, pour quelques dollars.

Les investisseurs ne doivent pas rater l'opportunité d’une vie.


Source originale: Matterhorn - GoldSwitzerland


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Egon Von Greyerz  Membre du conseil d'administration de Goldbroker.com - Fondateur MAM

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits