Cinq graphiques qui renforcent les perspectives haussières pour l’or

Publié par Gold Broker | 29 août 2017 | Articles

Lisez n’importe quel article sérieux sur l’investissement, et vous tomberez certainement sur l'affirmation suivante : "La meilleure façon de maximiser les profits sur les marchés est d’identifier la tendance primaire et de vous positionner dans son sens, et non contre elle".

En développant et en s'appuyant sur un grand nombre de données qui peuvent former l'intelligence artificielle, il faut bien regarder à travers le sentiment, les données techniques et les fondamentaux pour y glaner des éléments permettant de vérifier ses hypothèses. Certains disent que l’efficacité de l’analyse technique a diminué avec les années étant donné que de plus en plus de gens l’utilisent, grâce aux avancées technologiques, et je crois que c’est vrai. Cependant, ce sont les fondamentaux qui font les graphiques, et non l’inverse. L’analyse graphique peut être très révélatrice, lorsque prise dans son ensemble, malgré le fait que son utilité comme mécanisme de trading journalier s'amenuise.

Dans cet article, je vais jeter un coup d’œil à cinq de mes graphiques favoris, que je considère être de bons indicateurs, afin d’analyser les perspectives à long terme de l’or. Le trading hebdomadaire ou journalier, c’est autre chose.

Graphique 1 : L’or par trimestre – échelle logarithmique – 1996-2017

Gold, Quarterly, Logarithmic Scale. 1996-2017

 

Quelques observations sur ce graphique :

  • Chaque barre représente un trimestre de trading. Pour compléter ce graphique, utilisons les moyennes mobiles sur 6 et 10 trimestres, qui sont d'excellents indicateurs de tendance. Il y a eu trois croisements des moyennes sur 6 et 10 trimestres au cours des 20 dernières années, indiqués par les flèches bleues. Le croisement le plus récent a eu lieu au quatrième trimestre de 2016. Cela renforce les perspectives haussières et nous suggère que la tendance primaire haussière débutée en 2001 reprend de plus belle. Un autre facteur qui ajoute de l’importance à la moyenne mobile sur six trimestres est que, même durant le krach financier de 2008, il n’y a pas eu de clôture trimestrielle sous celle-ci, malgré qu’elle ait été cassée temporairement.
  • L’oscillateur stochastique lent au bas du graphique non seulement grimpe, mais la moyenne mobile plus rapide (la ligne noire) s’accélère. Ce mouvement est aussi confirmé par le fait que le RSI trimestriel est passé au-dessus du niveau clé de 50. Il reste au MACD à confirmer ce mouvement, ce qu’il fera sans doute plus tard en 2017 ou dans la première moitié de 2018 (le MACD est un indicateur retardé).
  • Le volume augmente pendant les marchés haussiers, mais aussi pendant les marchés baissiers. Le volume diminue durant les corrections et les consolidations. C’est difficile à remarquer lorsqu'on se focalise sur les graphiques journaliers et hebdomadaires, mais sur une base trimestrielle, le mouvement à la baisse de 2012 à 2015, du point de vue du volume, possède l’ADN d’une correction dans un marché haussier. Le volume a repris sa tendance à la hausse depuis le quatrième trimestre de 2015, ce qui renforce les perspectives haussières.

Maintenant, allons-y progressivement, et jetons un coup d’œil sur le graphique mensuel de l’or.

Graphique 2 : Or, mensuellement, échelle standard – 2007-2017

 

Gold, Monthly, Standard Scale. 2007-2017

 

Quelques observations sur ce graphique :

  • Sur une échelle mensuelle, il est facile de voir la figure de retournement en tête-épaules qui s’est formée depuis la chute d’avril 2013.
  • La durée d’une formation de plancher ou de consolidation amplifiera l’ampleur du mouvement à venir, qu’il soit à la hausse ou à la baisse. Il s’agit d’une formation de plancher significative, avec des caractéristiques techniques claires. Si ce graphique est confirmé par une cassure à la hausse, il pourrait se retrouver dans les futurs manuels de finance comme étant la plus grande formation de plancher de tous les temps. Suite à son déclenchement, sa projection à la hausse vers 1 650 $ pourrait être confirmée.
  • Pour compléter ce graphique, nous avons les moyennes mobiles sur 20 et 40 mois, qui sont d’excellents indicateurs de tendance historique. Pas même le krach de 2008 n’est parvenu à égratigner la colinéarité de ces indicateurs de tendance, malgré une cassure de la moyenne sur 20 mois et une quasi-cassure de celle sur 40 mois. La moyenne mobile sur 20 mois est, encore une fois, passée au dessus de celle sur 40 mois. Si la clôture d’août est au-dessus, comme cela semble être le cas, elle marquera une 18ème clotûre mensuelle au-dessus de la moyenne mobile sur 20 mois, en 19 mois.
  • Ces mouvements sont aussi confirmés par le RSI mensuel.

Maintenant, voyons le graphique hebdomadaire de l’or depuis 2011.

Graphique 3 : Or, hebdomadairement, échelle standard – 2011-2017

Gold, Weekly, Standard Scale. 2011-2017

 

Quelques observations sur ce graphique :

  • Ce graphique illustre l’énorme figure de retournement haussière en biseau qui s’est formée dans l’or depuis les surventes d’avril 2013. Il y a eu une fausse cassure de cette tendance en deuxième moitié de 2015, qui a culminé au plus bas précédent (je dirais qu’il s’agit du plus bas ultime du marché baissier, pour plusieurs raisons).
  • L’or s’est alors éloigné de cette configuration en biseau, de manière convaincante, vers le haut.
  • Lorsque le prix se détache d’une configuration en biseau, il est commun et sain que le prix teste le point de convergence, ou l’apex, de la formation dont il vient de se détacher.
  • Vous pouvez voir sur ce graphique que l’or a testé avec succès l’apex en décembre 2016, et qu’il a rebondi pour débuter le mouvement que nous observons aujourd’hui.
  • Selon moi, toutes corrections baissières qui surviendraient dans les deux prochains trimestres ne feraient qu’élargir encore plus les formations techniques que nous voyons sur les graphiques mensuels et devraient être considérées comme des opportunités d’accumulation de long terme.

Maintenant, jetons un coup d’œil au graphique du ratio XAU/or. Le XAU est un indice pondéré en fonction de la capitalisation des minières aurifères et argentifères qui peuvent, ou non, être engagées dans des activités de couverture, contrairement à l’indice HUI.

Graphique 4 : XAU/or, mensuellement, échelle logarithmique – 1992-2017

 

XAU/GOLD, Monthly, Log Scale. 1992-2017

 

  • Ce graphique représente la valeur de l’indice XAU divisé par le prix de l’or. Lorsque le graphique monte, le XAU surperforme l’or. Lorsqu’il décline, l’or performe mieux que le XAU.
  • Le XAU est ancré dans un marché baissier par rapport à l’or depuis le milieu des années 1990. Le marché baissier semble s’être terminé en 2016.
  • Selon certains, la surperformance de l’or par rapport aux actions des minières est un indicateur de sentiment. Personnellement, je crois que cela est davantage dû au manque de nouveaux gisements, au manque de mines à haute teneur en minerai, et au déclin attendu dans la production des grandes minières.
  • La valeur des actions minières par rapport à la matière première que les mines extraient dépend à la fois de la quantité/qualité des gisements exploitables et des attentes du marché concernant la direction du prix de ladite matière première.
  • Pour une raison quelconque, les perceptions du marché ont radicalement changé en faveur des actions minières. Cela pourrait être le prix du marché avec les prix plus élevés prévus pour les métaux précieux, ce qui rendrait les gisements à plus faible teneur beaucoup plus profitables qu’ils ne le sont actuellement.
  • Quelques découvertes importantes comme la Seabridge KSM et des développements récents dans la région de Purdy Reward en Australie occidentale pourraient augmenter l’offre de minerai à plus haute teneur du secteur dans l’avenir.
  • De toute façon, le ratio XAU/or se maintient fermement au-dessus des moyennes mobiles du dernier marché baissier. D’un point de vue technique, lui aussi est en train de former l’épaule droite d'une formation en tête et épaules inversée qui pourrait pousser le renversement vers la moyenne à des niveaux pas vus depuis le début des années 2000.

Maintenant, jetons un coup d’œil au dernier graphique.

Graphique 5 : SPX/or, trimestriellement, échelle standard – 1997-2017

SPX/GOLD, Quarterly, Standard Scale. 1997-2017

 

  • C'est un graphique trimestriel de l’indice S&P 500 divisé par le prix de l’or. Un ratio en déclin signifie que l’or surperforme le S&P 500. Un ratio en hausse signifie que le S&P 500 performe mieux que l’or.
  • Sur une base trimestrielle, ce ratio a atteint trois sommets par rapport au niveau 2.0.
  • Sur une base technique, les trois sommets sont très significatifs. Si ce ratio passe sous ces niveaux, confirmant les trois sommets, cela laisse présager que le prix de l’or performera beaucoup mieux que le S&P 500. (Prenez note qu’un ratio qui décline ne signifie pas nécessairement une hausse de valeur de l’un ou une perte de valeur de l’autre. Les ratios peuvent se résoudre de multiples façons !)
  • Ce qui ajoute du support au triple sommet est le simple fait que le S&P 500 atteint le sommet d’un des plus gros et plus longs marchés haussiers de tous les temps. Les probabilités penchent en faveur d'un marché baissier cyclique, plutôt tôt que tard. En même temps, l’or semble sortir d’un des plus sévères marchés baissiers (ou corrections de marché haussier) de son histoire.
  • Il est important de savoir de combien le S&P 500 a décliné par rapport à l’or depuis 2001, malgré son marché haussier débuté en 2009. Malgré les nouveaux sommets atteints en termes nominaux, en dollars US, le S&P 500 semble enraciné dans un marché baissier séculaire en termes réels, c'est-à-dire mesuré en or.
  • Notez aussi que le volume sur le S&P 500 a diminué par rapport à celui de l’or, ce qui indique un intérêt croissant pour les actifs aurifères.

Comme je l’ai dit plus haut, ce sont les fondamentaux qui font les graphiques, et non l’inverse. Il existe d'innombrables facteurs qui pourraient influencer ces développements techniques, mais il est clair qu’il y a des fondamentaux qui supportent la tendance à long terme du prix de l’or qui se manifeste à travers ces graphiques.


Source originale: Vanaurumtech.com


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits