Chine : pétrole pour yuans pour or

Publié par Gold Broker | 26 sept. 2017 | Articles

Par Hugo Salinas Price

Les Chinois ont annoncé avoir élaboré un plan, qui sera officiellement lancé d’ici la fin de l’année, qui permettra aux exportateurs de pétrole vers la Chine d’accepter la devise chinoise, le yuan, pour paiement de leur pétrole. Les yuans reçus par les exportateurs de pétrole pourront ensuite être convertis en or. Cet or sera "sourcé", c'est-à-dire acheté, à l’extérieur de la Chine, pour les exportateurs.

Les yuans des exportateurs de pétrole seront offerts en paiement aux banques de négoce d’or, les bullion banks de Londres, qui leur fourniront l’or en échange.

Nous savons que cela fait partie du plan.

Voici ma vision des choses :

Les bullion banks sont les entités financières qui contrôlent le prix de l’or en vendant des contrats à terme, les futures, c'est-à-dire de l’or "papier", promettant de fournir de l’or à un certain prix aux spéculateurs qui achètent les contrats, bien que ces derniers souhaitent uniquement réaliser un profit en dollars sur leurs paris que le prix de l’or grimpera, sans prendre livraison de l’or physique.

Les spéculateurs gagnent parfois quelques dollars, mais la vaste majorité d’entre eux sont des éternels perdants, car les bullion banks peuvent faire descendre le prix de l’or à n’importe quel moment et se débarrasser des spéculateurs qui avaient une position acheteuse sur l’or. Ce jeu dure depuis des années.

Je suppose que les bullion banks ne voudront pas accepter des yuans en échange d’or physique. Elles convertiront d’abord leurs yuans en dollars, et la seule institution susceptible de fournir des dollars est la Banque populaire de Chine, qui, en passant, désire réduire ses réserves de dollars. De cette manière, les bullion banks offriront des dollars en échange de l’or.

Cette opération fait d'une pierre deux coups : les exportateurs de pétrole obtiennent leur or de Londres, et les Chinois réduisent leurs réserves de dollars, ce qu’ils désirent.

C'est ici que les choses deviennent vraiment intéressantes.

Premièrement, la quantité d’or que les bullion banks devront fournir va leur mettre une pression inhabituelle. Les bullion banks ont l’habitude de contrôler le prix de l’or "papier" d’une telle manière qu’il est très difficile, pour les détenteurs des contrats à terme, d’obtenir livraison d’or physique.

Cependant, lorsque le plan chinois sera appliqué, cette situation changera, parce qu’un nouvel acheteur de grandes quantités d’or physique sera entré en scène. C’est un véritable bouleversement pour les bullion banks, auquel les gestionnaires de ces banques ne sont pas préparés.

Deuxièmement, la quantité de pétrole qui entre en Chine est énorme. La Chine est le plus grand importateur de pétrole au monde, avec huit millions de barils par jour. L’Arabie saoudite vend environ un million de barils par jour à la Chine, en échange de dollars. Si jamais l’Arabie saoudite décidait d’accepter des yuans, et de l’or en échange de ces yuans, cela représenterait environ 50 millions $ (1 000 000 tonnes X 50 $) par jour; à 1 315 $ l’once, cela voudrait dire que l’Arabie saoudite retirerait du marché de l’or, chaque jour, 38 023 onces d’or, ou 1,183 tonnes. Des millions de barils de pétrole devront être réévalués par rapport à la très petite quantité d’or disponible. 1,183 tonnes par jour signifie que l’Arabie saoudite retirerait 431,8 tonnes d’or du marché, chaque année, et ils ne sont pas les seuls exportateurs de pétrole à qui la Chine fait les yeux doux… si d’autres exportateurs de pétrole acceptent le yuan pour le convertir en or, cela pourrait augmenter la quantité d’or physique qui sort de Londres de plus de 1 000 tonnes, chaque année, avec pour destination Hong Kong ou Shanghai, en plus de l'or que Londres a fourni normalement.

La toute première opération menée dans le cadre du plan chinois produira inévitablement une hausse sensible du prix de l’or. Lorsque les yuans des exportateurs de pétrole seront offerts aux bullion banks de Londres, elles convertiront ces yuans en dollars, et leur prix d’achat pour l’or devra grimper aussitôt et, avec, le prix de l’or en yuans au taux de change en vigueur.

Un prix plus élevé et en hausse de l’or en yuans et en dollars signifie qu’une quantité plus petite, et décroissante, d’or est échangée contre le pétrole fourni par les exportateurs.

Quand les exportateurs de pétrole constateront qu’ils obtiennent de moins en moins d’or pour leur pétrole, ils se dépêcheront de vendre leur pétrole avant d’obtenir encore moins d’or pour lui. Les exportateurs se rueront tous pour vendre leur pétrole contre des yuans et obtenir de l’or.

Pour équilibrer la masse de pétrole reçue par la Chine par rapport à la quantité limitée d’or disponible à Londres, il faudra que l’or monte en flèche, en termes de yuans, et, nécessairement, en termes de dollars également.

En effet, le yuan subira une forte dévaluation par rapport à l’or, tout comme le dollar. Je ne peux imaginer à quel prix la transaction or/pétrole se stabilisera au final, mais je pense que cela sera à plusieurs milliers de dollars l’once.

Peut-être le gouvernement chinois voit-il la dévaluation du yuan comme étant favorable à la Chine… je n’ai aucune opinion là-dessus. Concernant une énorme dévaluation du dollar par rapport à l’or… je vous laisse imaginer les conséquences.

Est-ce que la Chine ira au bout de son plan "pétrole pour yuans pour or" ?

Attendons de voir.


Source originale: Plata


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits