Le Royaume-Uni vote sa sortie de l’UE : période d’incertitude – les investisseurs se ruent sur l’or

Publié par Gold Broker | 24 juin 2016 | Articles

Onde de choc mondiale ! Après 43 ans d'appartenance, les Britanniques ont voté, jeudi 23 juin, pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, ce bloc de 28 pays membres et 500 millions d'habitants, dont les origines remontent à l’après-deuxième Guerre mondiale.

Le plus choquant est peut-être la marge de victoire du camp du non à l'Union européenne ("Leave"), qui l’a emporté avec 52% des voix, contre 48% pour le "Remain". Plus de 17,4 millions de Britanniques ont voté pour quitter l’Union européenne, et 16,1 millions ont voté pour y rester.

Les marchés financiers s’effondrent – l’or atteint un sommet de 26 mois

Les marchés boursiers, qui sont d’habitude assez fiables pour prédire les événements politiques, avançaient solidement, le jour du référendum, tandis que les contrats à terme sur or pour livraison en août déclinaient... La tendance était donc plutôt au "Remain". Les derniers sondages annonçaient également une victoire du camp opposé à un "Brexit".

Mais tout cela changea brutalement, tôt ce vendredi matin. Après le dépouillement de plus de la moitié des bulletins de vote, la BBC et Sky News annonçaient que le Brexit l'avait emporté. Le prix de l’or grimpa en flèche (de plus de 50 $ l’once), à son plus haut niveau depuis avril 2014. L’argent aussi grimpa brusquement.

 

 

Dans la foulée, la livre Sterling a perdu près de 11 % par rapport au billet vert - sa plus forte baisse sur un jour jamais enregistrée - revenant à son plus bas depuis 1985, alors que les investisseurs se tournaient vers le dollar et le yen. La rapidité avec laquelle la devise s’est effondrée est sans précédent, et les observateurs semblent croire qu’elle n’a pas encore atteint son plancher. Pour soutenir l’économie, la Banque d’Angleterre a immédiatement « mis en place un plan d'urgence massif », et se tient « prêt à injecter 250 milliards de livres de liquidités supplémentaires ». On peut s’attendre à ce qu’elle monte les taux d’intérêt pour protéger la fragile livre sterling.

Les banques britanniques ont chuté sur les marchés asiatiques, avec des pertes de l’ordre de 8-9% à Hong Kong. Au Japon, l’indice Nikkei 225 (qui s'était repris brièvement avant le référendum) a baissé de plus de 7% le lendemain matin. Le « VIX », l’indice de volatilité, a grimpé de plus de 15%.

À Londres, le FTSE 100 a plongé de plus de 8% dès l’ouverture, faisant ainsi baisser la valeur des 100 plus grandes sociétés britanniques de 120 milliards de livres. À Francfort, les pertes furent de 8%, et de 10% à Paris.

INCERTITUDE FINANCIÈRE ET POLITIQUE

Le Premier ministre britannique David Cameron, l’instigateur du référendum, a immédiatement annoncé sa démission, qui prendra effet une fois que le Parti conservateur lui aura désigné un successeur. L’Écosse, qui s'est prononcée l’an dernier pour rester dans le Royaume-Uni, a voté en faveur d'un maintien dans l'UE à 62%, mais les nationalistes écossais pourraient y voir une opportunité de rallumer la flamme de leurs désirs d’indépendance.

Des institutions comme le Trésor britannique, la Banque d’Angleterre et le Fond monétaire international, ont averti que l’économie locale subirait un choc sévère. On prévoit une baisse de 3,5% du PIB, 500 000 licenciements suite à la délocalisation des entreprises sur le continent, et une baisse de 10% des logements, ce qui ébranlera les finances personnelles de leurs propriétaires.

L'Europe semble assurée de repartir dans une période économique difficile similaire à celle qui a virtuellement englouti la Grèce et l’Espagne. La reprise, lente et douloureuse, de cet épisode vient effectivement de s’arrêter, étant donné que l’avenir de l’Union européenne elle-même, en tant que bloc commercial, est remis en question. L’euro a décliné de près de 4%, le matin suivant le vote.

LA PEUR DES IMMIGRANTS PLUS FORTE QUE LA PEUR ÉCONOMIQUE

Le succès de la campagne du « Brexit » est perçu comme une validation du sentiment anti-immigration, et ceci a des répercussions dans le monde entier. Les partisans du "Leave" ont fait tout un tapage au sujet des tentatives répétées de la Turquie pour rejoindre l’Union européenne, soulevant le spectre de Turcs musulmans envahissant la Grande-Bretagne.

Cela résonne avec la campagne présidentielle de Donald J. Trump. En déplacement en Ecosse pour l'inauguration d'un parcours de golf dont il est propriétaire, Donald Trump a salué la "reprise du contrôle du pays" par les Britanniques et a prédit que de tels mouvements prendront forme dans le monde entier. Les éléments clés de son programme pour briguer la Maison Blanche incluent un arrêt de l’immigration musulmane, la déportation d’immigrants illégaux, et la construction d’un mur à la frontière du Mexique, sans oublier la rupture des accords commerciaux tels le NAFTA.

CONCLUSION

Le Royaume-Uni et l’Europe entrent dans une période de volatilité économique. L'incertitude règne sur la façon dont se déroulera le départ de l’Angleterre de l’Union européenne, dans le délais de deux ans prévu pour préparer la sortie. Le Royaume-Uni doit renégocier ses positions avec ses futurs ex-partenaires (qui ont déjà averti que cela ne se ferait pas aisément), aussi bien qu’avec les États-Unis et les autres nations. Des perturbations commerciales et leurs répercussions semblent inévitables.

Les Britanniques ont démontré, par leur vote, l’importance qu’ils accordent à leur identité nationale, leur rejet des élites politiques, et leur opposition à un accord économique multinational. Cela devrait alerter les investisseurs sur le fait que les Américains pourraient faire la même chose.

Alors que les incertitudes politiques et économiques s’installent pour une durée indéterminée, les investisseurs vont certainement chercher des refuges sûrs pour leur patrimoine.


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors que "GoldBroker.fr tous droits réservés" est mentionné accompagné d'un lien vers cette page.


Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits

Lire aussi :