Un important hedge fund détiendrait plus de 6 milliards US$ en or

Publié par Goldbroker ™ | 6 févr. 2015 | Articles

Ray Dalio est le fondateur de Bridgewater Associates, le plus grand hedge fund au monde, et est une des plus grandes icônes de Wall Street.

Ce diplômé de Harvard créa le fonds All Weather en 1996 et révolutionna les modèles traditionnels d’allocation d'actifs stratégique optimale. Au lieu d’équilibrer les portefeuilles en ne se basant que sur la pondération totale, il inclut le risque, l’inflation et la croissance (‘parité du risque’), afin d’adapter la pondération avec l’exposition au risque, selon certains scénarios d’inflation ou de croissance.

Cette nouvelle approche théorique sur les portefeuilles a fait en sorte que le fonds All Weather offre l'un des meilleurs retours sur investissement de l'industrie et a contribué à ce que les actifs gérés par Bridgewater s'élèvent à plus de $160 milliards (sa fortune personnelle a aussi grimpé : elle se situe maintenant à plus de $15 milliards). Le fonds All Weather détient environ 50% du total des actifs gérés par Bridgewater.

Ray Dalio croit beaucoup en l’or comme assurance contre l’inflation, et il croit que chaque portefeuille devrait comporter de l’or.

La pondération du fonds All Weather se répartit ainsi : 30% en actions, 15% en bons du Trésor à moyen terme, 40% en bons du Trésor à long terme, 7,5% en or et 7,5% en matières premières. Cela signifie que le fonds All Weather détient $6 milliards en or, ou environ 4,7 millions d’onces (à $1,270 l’once)…

Si ce modèle d’allocation à long terme devenait plus généralement accepté par les hedge funds et les riches investisseurs pour leurs portefeuilles, le prix de l’or devrait alors être revu significativement à la hausse.

Les gens voudront, lors du débouclage des positons à effet de levier, être remboursés pour leurs réclamations papier sur l’or, et la nouvelle demande pour de l’or physique ne pourra être satisfaite par la production des minières aurifères, ni par l’offre physique, constamment ré-hypothéquée.

Actuellement, dans la plupart des portefeuilles, il y a très peu d’or, ou il n’y en a pas du tout. Et quand le manque d’intérêt à détenir cette protection historique de la richesse sera balayé par la peur alors, comme c'est souvent arrivé par le passé, le résultat sera impressionnant, étant donné la structure de sur-effet de levier et de sous-offre du marché actuel.

 


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Goldbroker ™  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits