Alan Greenspan prévoit une grave crise et une hausse de l'or

Publié par Goldbroker ™ | 23 févr. 2015 | Articles

Alors que la Réserve fédérale imprime des milliers de milliards de dollars pour garder le système économique à flot, plusieurs investisseurs et observateurs de la finance en sont venus à la conclusion que les problèmes économiques fondamentaux auxquels ont fait face les États-Unis durant l’effondrement de 2008 ont été résolus. Les actions, après tout, atteignent des sommets historiques. Mais les initiés ne sont pas dupes. Et s’il y a quelqu’un qui comprend bien la politique monétaire des États-Unis et ses effets à long terme sur les affaires intérieures et internationales, c’est bien Alan Greenspan, l’ancien président de la Réserve fédérale. À la tête de la banque centrale la plus puissante du monde pendant presque deux décennies, il est bien au courant des conversations internes et des machinations gouvernementales qui nous ont amenés jusqu'ici.

M. Greenspan s’est récemment entretenu avec le vétéran analyste de ressources Brien Lundin, à la New Orleans Investment Conference, pour partager certaines de ses pensées. Selon Lundin, l’ancien président de la Fed a clairement indiqué que la banque centrale fait face à un sérieux problème, un problème qui aura des conséquences significatives à l’avenir.

 

Nous lui avons demandé où il voyait le prix de l’or dans cinq ans, et il a répondu « beaucoup plus haut ».

Lors d'un entretien privé, je l'ai intérrogé sur la dette… et le fait que le fardeau de la dette des États-Unis est devenu si lourd qu’il devrait y avoir une dépréciation de la monnaie. Il a surtout souligné que nous ne sortirons pas de cette ère d’assouplissement quantitatif et de taux d’intérêt à zéro de la Fed sans que cela n'entraine un événement significatif sur le marché… Cela veut dire qu'il y aura soit un effondrement boursier, soit une récession prolongée, qui donnerait alors naissance à une nouvelle série de mesures d'assouplissement quantitatif de la Fed (QE4).

Il pense que quelque chose de grave va arriver. Quelque chose qui nous empêchera de sortir de cette ère d’impression monétaire sans certaines répercussions – assez sévères – dont l’or bénéficiera.

 

 

Si, comme Alan Greenspan le laisse entendre, nous sommes près d’un événement majeur sur le marché, la préservation de la richesse devrait être l’élément-clé de toute stratégie pour être prêt à affronter l’avenir. M. Greenspan lui-même, assez ironiquement, était un gold bug et un adepte de la monnaie saine, avant d’être nommé à la présidence de la Fed. Et, même s'il n’en a pas beaucoup parlé durant son mandat, il s’active maintenant à déclarer que nous pouvons nous attendre à voir l’or grimper de manière significative lors des cinq prochaines années.

Sa conclusion est probablement basée sur des inquiétudes au sujet du dollar US qui, comme le note Lundin, subira certainement une dévaluation à l’avenir.

La fin doit venir à un moment… Si vous regardez un graphique de l’index du dollar US, vous voyez qu’il grimpe de manière presque parabolique depuis quelques mois… N'importe quel marché qui penche trop d’un seul côté et qui accélère aussi rapidement ne peut continuer sur cette tendance… et cela se terminera probablement d’une manière assez violente.

Ainsi, lorsque nous réfléchissons à des moyens de préserver notre richesse et de se protéger face à la destruction à venir de notre devise, nous devons envisager de détenir des actifs tangibles. Pour certains, cela peut vouloir dire de stocker de la nourriture et autres denrées en anticipation de l’événement à venir sur le marché dont fait état M. Greenspan, événement qui pourrait affecter le crédit et la livraison de biens essentiels. Pour d’autres qui détiennent peut-être des actions en bourse, des bons du Trésor, ou du cash, il serait bon de diversifier leur portefeuille avec des sociétés bien gérées, basées sur des ressources, car en plus de préserver la richesse en temps de volatilité des devises, leur valeur augmentera, comme la valeur des actifs réels, tangibles.

Celui qui était le principal architecte de la politique monétaire interne des États-Unis sous quatre présidents déclare dorénavant qu’un événement de marché majeur aura lieu lorsque la Fed sera éventuellement forcée de mettre fin à sa politique d’assouplissement monétaire et de taux d’intérêt à zéro.

 

Il y a quelques mois, Alan Greenspan avait conseillé d'investir dans l'or en temps de crise : 

 


Source originale: Zerohedge


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Goldbroker ™  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits