40,5 tonnes d’or-papier déversées en 4 minutes

Publié par Gold Broker | 8 juin 2017 | Articles

David Kranzler

Une ou plusieurs "entités" ont décidé, à 9h 38 ce matin, qu’il était nécessaire de déverser 14 315 contrats d’or-papier. Et ce ne sont que les contrats du mois d'août. Au total, beaucoup plus a été déversé. Cela représente 1,43 million d’onces d’or. Le COMEX n’a que 900 000 onces d’or dans la catégorie "enregistré", c'est-à-dire disponibles pour livraison en juin, juillet et août (en supposant que tout cet or se trouve physiquement dans les coffres du COMEX). En partant de cette hypothèse optimiste, 531 000 onces d’or-papier ont été vendues à découvert à nu.

 

 

Difficile de savoir quel événement a déclenché ce soudain besoin de déverser/vendre à découvert à nu 40,5 tonnes d’or-papier à 9h 38. Les médias financiers ont attribué ce déversement à "l’anticipation du témoignage de Comey." (Mais ceci est absurde et constitue une insulte à l’intelligence du public). Le marché sait depuis une semaine que Comey devait témoigner ce matin (et tout le monde sait ce qu’il va dire).

Regardez ci-dessous à quoi ressemblaient les mouvements de prix sur le marché de l’or avant cet immense déversement sur le COMEX : l’Asie et l’Inde achetaient de l’or physique, poussant le prix à la hausse, avant qu'il ne soit poussé à la baisse par les ventes d’or-papier sur le LBMA :

 

 

Avec toute la frénésie entourant la montée parabolique des crypto-devises, on pourrait se demander pourquoi les banques centrales occidentales se préoccupent de vouloir contrôler le prix de ces devises numériques basées sur la "blockchain". Si le témoignage de Comey constituait une raison pour faire baisser le prix de l’or, pourquoi ces crypto-devises censées représenter une forme de sécurité ont-elles été laissées tranquilles ?

Il s’agit d’une question rhétorique, mais le risque relatif – donc la légitimité en tant que forme concurrente de monnaie – que chacune de ces monnaies représente pour le système basé sur le dollar est un indice. Pour une raison que j’ignore, les "magiciens" de la Banque des règlements internationaux (BRI) ne sont pas préoccupés par les crypto-devises…


Source originale: Investment Research Dynamics


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Gold Broker  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits