2018 devrait être une bonne année pour l'or

Publié par Goldbroker ™ | 18 janv. 2018 | Articles

Par Dave Kranzler

L'or et l'argent ont connu une forte progression au cours des deux dernières semaines de 2017. Le mouvement abrupte de l'or s'est accompagné d'une hausse rapide des positions ouvertes sur les contrats à terme sur l'or. Les positions nettes vendeuses des "commerciaux" - aka "les banques" - sur le marché des contrats à terme (COMEX) ont augmenté de 100 000 contrats (de 120 000 à 220 000) en seulement quatre semaines, selon le rapport COT le plus récent. Cela représente 22 millions d'onces d'or papier, soit 623 tonnes de papier vendu à découvert. Mardi 16 janvier, les positions ouvertes sur l'or sur le COMEX ont encore augmenté de 27 000 contrats.

Pour mettre cela en perspective, le COMEX rapporte que ses entrepôts "conservent" 9,2 millions d'onces d'or (chiffre non audité). C'est 11 millions d'onces de moins que les positions nettes vendeuses des banques. Cependant, seulement 586 kilos d'or sont "enregistrés", ou disponibles pour la livraison. Le ratio entre l'or papier et l'or livrable est de 37:1. En d'autres termes, chaque once d'or livrable a été "hypothéquée" et revendue 37 fois.

D'autre part, contrebalançant la tentative de contrôle du prix de l'or via les produits dérivés, la demande d'or physique dans l'hémisphère oriental reste énorme. En se basant sur les retraits d'or physique du Shanghai Gold Exchange (SGE), la Chine a consommé plus de 2 000 tonnes d'or en 2017. L'Inde a probablement importé et introduit clandestinement dans le pays près de 1 000 tonnes ou plus. La Turquie a importé 370 tonnes d'or en 2017. Soit une augmentation de 22% par rapport au précédent record de 2013. L'ampleur de la demande turque est une surprise. La Russie a également importé plus qu'à l'accoutumée en 2017.

Le fait est que la demande d'or de l'hémisphère oriental, sur une base annualisée, augmente quand le prix de l'or augmente. Il est important de noter que, sur une base saisonnière, les importations en Chine et en Inde ont tendance à ralentir entre fin janvier et février avant de reprendre. Mon intuition me dit que les manipulateurs d'or papier cherchent à contenir le plus possible le prix de l'or et attendent une diminution de la demande orientale avant d'attaquer le prix.

Cela servira de catalyseur pour une nouvelle poussée à la hausse du prix de l'or, tirée par la demande physique. Une demande qui pourrait, entre autres, être stimulée par l'effondrement des cypto-monnaies.

Habituellement, je déteste faire des prédictions de prix, en raison notamment de l'intervention indéniable des banques centrales sur le marché de l'or. Cela dit, il y a de bonnes chances que l'or atteigne 1400 $ en 2018. La réforme fiscale de Trump aura un impact négatif sur le déficit budgétaire fédéral américain et les États-Unis seront obligés d'émettre des milliards de dollars de bons du trésor cette année. Moody's pourrait dégrader la note souveraine de la première puissance économique mondiale. Au cours de l'année, je m'attends à voir l'indice du dollar descendre en dessous de 90, un niveau de soutien technique clé. Si cela se produit, l'or dépassera rapidement les 1400 $.


Source originale: Investment Research Dynamics


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Goldbroker ™  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits